L'auteur
Delaume, Chloé

Présentation

Le nom de plume de Chloé Delaume est un mixte de l’héroïne de L’Écume des jours de Boris Vian, et de L’Arve et l’Aume d’Antonin Artaud. Elle est née à Versailles le 10 mars 1973 d’une mère française et d’un père libanais. Elle a passé son enfance à Beyrouth pendant la guerre avant de revenir à Paris où elle vit. Un drame familial hantera toute son œuvre : alors qu’elle n’a que dix ans, son père tue sa mère devant ses yeux et se suicide.

Son travail est très influencé par celui de l’Oulipo et de Raymond Queneau en particulier. Mais son choc littéraire, le moment où, dit-elle, elle est « entrée en littérature », a été la lecture de L’Écume des jours. Elle a ainsi écrit un essai personnel sur l’apport de Boris Vian dans son œuvre, Les Juins ont tous la même peau, titre emprunté au roman de Vian Les Morts ont tous la même peau. Elle navigue à loisir entre poésie, expérimentation et fiction. C’est un auteur majeur du mode autofictionnel. Loin du pathos ou de la complaisance, elle tisse une langue singulière, pleine d’humour, de chaos, d’inventions et d’alexandrins.
Romancière, elle est également performeuse, musicienne, chanteuse, scénariste de manière plus anecdotique. Au-delà de l’écriture de ses romans, Chloé Delaume est très active dans les revues littéraires et les collectifs d’artistes (musique, arts plastiques...). Elle anime le forum de l’émission « Arrêt sur images » de Daniel Schneidermann et rend compte des critiques et remarques qui y sont écrites une fois par mois sur le plateau. Fan du groupe de rock français Indochine, suite à une commande des éditions Naïve, elle leur consacre en 2007 un bref roman, La Dernière Fille avant la guerre, et écrit un texte pour le groupe. Elle compose des textes qu’elle interprète sur les albums du groupe Dorine Muraille. Elle participe également à l’écriture de pièces radiophoniques pour France Culture. En 2008, elle est la co-fondatrice de la revue TINA.

Le site de Chloé Delaume est magnifique, visitez-le !

Bibliographie

- Les Mouflettes d’Atropos, éditions Farrago, 2000
- Mes week-ends sont pires que les vôtres, éd. du Néant, 2001
- Le Cri du sablier, éd. Farrago/Léo Scheer, 2001 (prix Décembre)
- La Vanité des somnambules, éd. Farrago/Léo Scheer, 2003
- Monologue pour épluchures d’Atrides, éd. du C.I.P.M., 2003
- Corpus Simsi, éd. Léo Scheer, 2003
- Certainement pas, éd. Verticales, 2004
- Les Juins ont tous la même peau, éd. La Chasse au Snark, 2005
- J’habite dans la télévision, éd. Verticales, 2006
- Chanson de geste & Opinions, éd. Mac/Val, 2007
- La Dernière Fille avant la guerre, éd. Naïve Sessions, 2007
- La Nuit je suis Buffy Summers, éd. è®e, 2007
- Transhumances, éd. è®e, 2007
- Dans ma maison sous terre, éd. du Seuil (collection Fiction & cie), 2009
- Eden matin midi et soir, éd. Joca seria, 2009
- Narcisse et ses aiguilles, éd. L’Une et l’autre, 2009
- Au commencement était l’adverbe, éd. Joca seria, 2010
- La Règle du je, P.U.F. (collection Travaux pratiques), 2010


Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Maintenant, voici venu pour moi le temps de me décider à faire retour en arrière, de tenter de trousser congrûment quelque chose à ma guise, une sorte d’écriture pure de tout sens civique. Le besoin est sans doute inscrit dans les gènes : pressentiment reptilien que tout disparaîtra d’un coup.
Dany, Piteur, Olivier, il n’y a plus au monde une seule trace d’eux. Tout ce qui reste est en moi. »
Sylvain Fourcassié
Les Madones du trottoir

Aux éditions Cadex