Le plasticien
Dierick Laurent

Présentation

Photo © Laurent Dierick : Soldat, encres sur papier, 53 x 69 cm, 2004

Né en 1978 à Etterbeek en Belgique. À 16 ans, il découvre la peinture à l’huile qui, dès le départ, lui permet de travailler la matière. Étudie l’histoire de l’art, puis suit une formation en restauration de peinture. Découvre des artistes contemporains, notamment Anselm Kieffer : « Avant, je peignais des paysages. J’ai abordé les encres. Je dessinais sur du papier très brut, en me laissant aller, en tirant parti des tâches accidentelles. J’aimais me laisser surprendre. L’idée étant toutefois de revenir à des créations sur toile. Et j’ai imaginé le lien simplement en collant ce papier brut sur la toile. Petit à petit j’ai collé d’autres matières afin de poursuivre ma recherche. » Matière, esthétisme et sens sont en permanence le centre de ses préoccupations. Il cultive auprès du spectateur un dialogue ambigu ou se mêlent symboles et sensations autour de thèmes comme l’instrumentalisation de la nature, la catastrophe de Tchernobyl et la mémoire. Les œuvres de Laurent Dierick, souvent mixtes, abordent le thème de l’éphémère à travers des installations et des performances. Il est également musicien (fondateur du groupe Blue Morpho), photographe, poète.

Bibliographie

Dernières expositions collectives et individuelles
- Exposition au Centre Cultureld’Ottignies Louvain-la-Neuve, octobre - novembre 2006
- Réalisation du court métrage Dragonflies (scénario, réalisation et musique), juillet - août 2006
- 10ème pacours d’artistes de Saint-Gilles, mai 2006
- Exposition à la Médiathèque de LLN à Louvain-La-Neuve, mars-avril 2006
- 11ème biennale des peintres de la région de Wavre, février 2006
- Euroclear à Bruxelles, janvier 2006

Parutions
- Parution de trois poèmes dans le Cahier International de Littérature « ARCHIPEL » (volume 24) des Éditions Archipel, février 2006
- Encres parues dans le numéro 343 de « Le Spantole », janvier 2006
- Encres parues dans le numéro 33 de Microbe, janvier 2006
- Peintures réalisées pour l’ouvrage « La dernière position » de Claude Bauwens, paru aux Éditions de l’Atelier de l’Agneau, janvier 2006
- Parution de deux poèmes dans le mensuel littéraire « Inédit Nouveau » (N°195) des Éditions du Gril, octobre 2005


Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« La porte s’ouvre, un cardinal et un mannequin l’effleurent. Le coude de la jeune fille laisse une traînée de poudre sur sa manche renardée, c’est dimanche et pourtant les anges vomissent des arcs-en-ciel. Elle s’engouffre, presse le bouton 4. La porte s’ouvre, le silence l’affleure. »
Chloé Delaume
Sillages (Suite 411)

Aux éditions Cadex