L'auteur
Dobzynski Charles

Présentation

Photo : © Michel Durigneux

Né en 1929 à Varsovie d’où ses parents émigrent à Paris en 1930. Études interrompues par la guerre et la clandestinité. Il a vingt ans lorsque Paul Éluard présente ses premiers poèmes dans « Les Lettres françaises ». Certains de ses textes seront préfacés par Elsa Triolet (Notre amour est pour demain, 1951) et Aragon (Une tempête d’espoir, 1952). Il devient en 1954 chroniqueur cinéma (sous le pseudonyme de Michel Capdenac) aux « Lettres françaises ». En 1972 il est secrétaire, puis rédacteur en chef de la revue « Europe », au comité de laquelle il appartient toujours, continuant d’y publier sa chronique sur la poésie. En 1986 il reçoit le Grand Prix de la science-fiction française pour son recueil de nouvelles, « Le Commerce des mondes », et en 1992 le Prix Max Jacob pour son recueil de poèmes « La Vie est un orchestre ». Il a collaboré à diverses publications (« Corps écrit », « Action poétique »), et participe actuellement à la rédaction du journal mensuel « Aujourd’hui poème ». Il est membre de l’Académie Mallarmé et du jury du Prix Apollinaire. Le ministère de la Culture lui a attribué la distinction de Chevalier des Arts & Lettres. La revue « Autre Sud » lui a consacré en 2002 un dossier ouvert par un texte de Robert Sabatier. En 2004 le festival poétique de Curtea de Arges en Roumanie lui a décerné son Grand Prix international de poésie.

Charles Dobzynski reçoit le Grand Prix SGDL de Poésie pour l’ensemble de son œuvre en 2012.

Bibliographie

Charles Dobzynski a publié plus d’une trentaine d’ouvrages, dont :

- Corps à réinventer, La Différence, 2005
- Le Réel d’à côté, L’Amourier, 2005
- L’Escalier des questions, L’Amourier, 2002
- Géode, éd. Phi, 1998
- Table des Éléments, Belfond, 1998
- Délogiques, Belfond, 1998
- Couleur mémoire, Nykta, 1997
- Fable Chine, Rougerie, 1996
- Que jeunesse se passe, Scandéditions, 1993
- Alphabase, Rougerie, 1992
- La Vie est un orchestre, Belfond, 1991
- Taromancie, Messidor, 1977
- Arbre d’identité, Rougerie, 1976
- Un cantique pour Messada, Europe/poésie, 1976
- Capital terrestre, Les Editeurs Français Réunis, 1975
- Anthologie de la poésie yiddish : le miroir d’un peuple, Gallimard, 1971 (éd. revue et augmentée Seuil, Paris, 1987 ; éd. revue et augmentée NRF Gallimard, Paris, 2000)
- L’Opéra de l’espace, Gallimard, 1963
- D’une voix commune, Seghers, 1962
- Au clair de l’amour, Seghers, 1955


4 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Car elle aime partir en voyage. Elle aime les voyages en train. Elle aime les trains de longs voyages. »
Guy Goffette
Tacatam blues

Guilbert DeniseMichaux HenriChopin FlorentJimenez AlfonsoRimlinger Nathalie-NoëlleSivan JacquesBernager OlivierBrossard NicoleGarralon ClaireTréma StéphanieFriedrich DominiqueGellé AlbaneLinder ValérieReynier YvesBourdelier OlivierBourg LionelNadaus DanielDegois MarcDebove SarahDupuy-Dunier ChantalDaviet LiseFéret FrançoisGriot-Cullafroz BernadetteRitman SergeDanjoux BrunoAquindo SergioKahriman ÇagdasMinière ClaudeMazoué PatriceDebeire Évelyne
Carnets du jardin de la Madeleine Maintenant la nuit Carnets respiratoires Les Chiens du vent Le Faraud séant Les Madones du trottoir Friches À la Dublineuse À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) La hulotte n’a pas de culotte Bavard au cheval mort et compagnie L’Enfance est mon pays natal Mi-ville mi-raisin Fragments d’un meurtre L’Impossible Manque L’Impatience Premières poésies (1950-1955) Le Bec de la plume Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Non lieu provisoire Rire parmi les hirondelles L’Alimentation générale de Tombouctou Fragments d’une ville fantôme Le Chant du destin La Momie de Roland Barthes Le Réel Triptike Une voix pour Orphée Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Mon chat son chien et le cochon du voisin