L'auteur
Godel Vahé

Présentation

Né en 1931 à Genève, Vahé Godel est le fils de Robert Godel, d’un linguiste suisse de renom, spécialiste de la langue arménienne, et de Méliné Papazian, arménienne née à Bursa (Turquie). Il a traduit plusieurs poètes arméniens et nombreux de ses textes ont eux-mêmes été traduits et publiés en arménien, russe, espagnol et roumain. Correspondant de la Maison Internationale de la Poésie (Bruxelles), il est également Membre de la Société des Gens de Lettres de France, Membre du Jury du Prix Max-Pol Fouchet ainsi que Membre d’Honneur de l’Union des Écrivains d’Arménie. Il réside actuellement à Genève.

« Passager clandestin sur des frontières de sables mouvants, Godel nous propose sa rythmique si particulière : ses mots sont des incantations, des foyers d’incandescence. »
- André Clavel (L’Évènement du Jeudi, 1987)

« Une »langue clandestine« dont on aurait forcé portes et fenêtres, et qui serait ouverte à tous les vents. »
- Dimitri Alexakis (Le Monde des Livres, 1993)

Bibliographie

Bibliographie sélective :

Aux Éditions À La Différence :
- Quelque chose quelqu’un, 1987
- Exclu inclus, 1988
- Vous, 1990
- Ov, 1992
- De plus belle, 1993
- Arthur Autre, 1994
- La poésie arménienne du Ve siècle à nos jours, nouvelle édition revue et augmentée, 2006
- Entre deux, à paraître en octobre 2007

Autres éditeurs :
- Signes particuliers, Éditions Grasset, 1969
- Coupes sombres, Éd. À La Baconnière, 1974
- Du même désert à la même nuit, Éd. Jacques Antoine, 1978
- Qui parle ? Que voyez-vous ? Éd. Zoé, 1982
- Faits et gestes, Éd. À La Baconnière, 1983
- Le Goût de la lecture, Éd. Le Dé Bleu, 1992
- Et pour finir, Éd. André Simoncini, 1997
- Nicolas Bouvier : « Faire un peu de musique avec cette vie unique », Éd. Metropolis, 1998
- Zones frontières, Éd. François Demoures, 1998
- Fragments d’une chronique (Genève-Paris-Arménie), Éd. Metropolis, 2001
- Le Charme des vestiges, Éd. Caractères, 2003


5 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Franck, Victorine et leurs enfants sont présentés devant le juge. La présence des enfants émeut tout le monde, jusqu’aux policiers de la PAF, dont l’un fait jouer Shanee, trois ans, avec l’étui de son pistolet. Le même fabrique des avions en papier dans le hall du tribunal pour la petite fille et répète, alors que je porte l’enfant dans mes bras et la berce : c’est une honte de voir ça, comment on traite les gens. Aujourd’hui, 16 septembre, Franck est parti au Congo. »
Marie Cosnay
Entre chagrin et néant

Laporte RogerKoch ErikLaupin PatrickRoussel AlainMartinez BarbaraDíaz-Ronda LeónCouliou ChantalDebarrah HamidFavier PhilippeLouis-Combet ClaudeDècle ChristineLewigue Merlet AnahHayel KéligCollectifMichaux HenriVenaille FranckDamestoy MarinaBiga DanielCrespin MichelMiège-Simansky DeniseLiskaVivin BertrandCosnay MarieOjog ElenaFéron JeanLeick JoëlSchmitt Mickaël MohamedLegrand MaudDutel Roland
Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime La Nuit du libertin Triptike La Couleur tensive On disait Banlieue nord Friches La Liesse populaire en France Les Chiens du vent Les Madones du trottoir Poèmes et lettres d’amour Le Bec de la plume Stilb suivi de Iréniques C’est papa qui conduit le train Cheminement vers le rien Goutte d’eau Corps antérieur Avant les monstres gLoire(s) L’Ourlet du ciel Fragments du solstice Ombres classées sans suite Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Lettre d’Afrique à une jeune fille morte Coquerets et coquerelles En avant l’enfanfare ! Matière du temps 2 La Guerre entre les arbres Labyrinthe Marie-Gasparine