L'auteur
Godel Vahé

Présentation

Né en 1931 à Genève, Vahé Godel est le fils de Robert Godel, d’un linguiste suisse de renom, spécialiste de la langue arménienne, et de Méliné Papazian, arménienne née à Bursa (Turquie). Il a traduit plusieurs poètes arméniens et nombreux de ses textes ont eux-mêmes été traduits et publiés en arménien, russe, espagnol et roumain. Correspondant de la Maison Internationale de la Poésie (Bruxelles), il est également Membre de la Société des Gens de Lettres de France, Membre du Jury du Prix Max-Pol Fouchet ainsi que Membre d’Honneur de l’Union des Écrivains d’Arménie. Il réside actuellement à Genève.

« Passager clandestin sur des frontières de sables mouvants, Godel nous propose sa rythmique si particulière : ses mots sont des incantations, des foyers d’incandescence. »
- André Clavel (L’Évènement du Jeudi, 1987)

« Une »langue clandestine« dont on aurait forcé portes et fenêtres, et qui serait ouverte à tous les vents. »
- Dimitri Alexakis (Le Monde des Livres, 1993)

Bibliographie

Bibliographie sélective :

Aux Éditions À La Différence :
- Quelque chose quelqu’un, 1987
- Exclu inclus, 1988
- Vous, 1990
- Ov, 1992
- De plus belle, 1993
- Arthur Autre, 1994
- La poésie arménienne du Ve siècle à nos jours, nouvelle édition revue et augmentée, 2006
- Entre deux, à paraître en octobre 2007

Autres éditeurs :
- Signes particuliers, Éditions Grasset, 1969
- Coupes sombres, Éd. À La Baconnière, 1974
- Du même désert à la même nuit, Éd. Jacques Antoine, 1978
- Qui parle ? Que voyez-vous ? Éd. Zoé, 1982
- Faits et gestes, Éd. À La Baconnière, 1983
- Le Goût de la lecture, Éd. Le Dé Bleu, 1992
- Et pour finir, Éd. André Simoncini, 1997
- Nicolas Bouvier : « Faire un peu de musique avec cette vie unique », Éd. Metropolis, 1998
- Zones frontières, Éd. François Demoures, 1998
- Fragments d’une chronique (Genève-Paris-Arménie), Éd. Metropolis, 2001
- Le Charme des vestiges, Éd. Caractères, 2003


5 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« C’est une émeute, avait dit l’un des hommes. Un soulèvement populaire, avait ajouté l’autre. Les carabiniers du village avaient fini par se décider à venir voir ce qui se passait. Ils avaient aidé les deux hommes à remonter dans leur autocar qui s’était enfui. À Santa Maria di Momentana, les maçons avaient achevé de monter le mur de briques. La Madonna était cloîtrée, hiératique. En bas, trois femmes caressaient l’enfant sous la robe qui frémissait. Le printemps était là en cette année 1944. »
Michaël Glück
L’Enceinte

Jimenez AlfonsoBeeckman LéoTréma StéphanieMérillon GeorgesLeick JoëlNegri MarcLinder ValérieDezeuze DanielVermeille PatriceCrespin MichelParaggio Jean-PierreSalvayre LydieRoussel AlainJaboulay HenriMoreau BernardLekeuche PhilippeFourcassié SylvainLeclercq PascalRoy Marcelle Peuchmaurd PierreSivan JacquesBiga DanielCalleja AudreyMonory JacquesThuillier MagaliLacroix PaulDaviet LiseKerger BernardSautou ÉricPeigny Réjane
Une clarté de passage Le Pôle magnétique Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova L’Ourlet du ciel Carnets du jardin de la Madeleine En toutes circonstances gLoire(s) Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte On disait Le Chat Tiens bon la rampe Fin’ Amor L’Indifférent L’Ombre nue Des garous et des loups Mon chat son chien et le cochon du voisin L’Impatience Avec des ailes La Ville autour Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Dans la présente abjection des mondes L’Errance, la dérive, la trace Toboggans des maisons La Mort de Woyzeck Entrée en matière L’Absent L’Impossible Manque Des sourires et des pommes Toro Circé ou Une agonie d’insecte