L'auteur
Godel Vahé

Présentation

Né en 1931 à Genève, Vahé Godel est le fils de Robert Godel, d’un linguiste suisse de renom, spécialiste de la langue arménienne, et de Méliné Papazian, arménienne née à Bursa (Turquie). Il a traduit plusieurs poètes arméniens et nombreux de ses textes ont eux-mêmes été traduits et publiés en arménien, russe, espagnol et roumain. Correspondant de la Maison Internationale de la Poésie (Bruxelles), il est également Membre de la Société des Gens de Lettres de France, Membre du Jury du Prix Max-Pol Fouchet ainsi que Membre d’Honneur de l’Union des Écrivains d’Arménie. Il réside actuellement à Genève.

« Passager clandestin sur des frontières de sables mouvants, Godel nous propose sa rythmique si particulière : ses mots sont des incantations, des foyers d’incandescence. »
- André Clavel (L’Évènement du Jeudi, 1987)

« Une »langue clandestine« dont on aurait forcé portes et fenêtres, et qui serait ouverte à tous les vents. »
- Dimitri Alexakis (Le Monde des Livres, 1993)

Bibliographie

Bibliographie sélective :

Aux Éditions À La Différence :
- Quelque chose quelqu’un, 1987
- Exclu inclus, 1988
- Vous, 1990
- Ov, 1992
- De plus belle, 1993
- Arthur Autre, 1994
- La poésie arménienne du Ve siècle à nos jours, nouvelle édition revue et augmentée, 2006
- Entre deux, à paraître en octobre 2007

Autres éditeurs :
- Signes particuliers, Éditions Grasset, 1969
- Coupes sombres, Éd. À La Baconnière, 1974
- Du même désert à la même nuit, Éd. Jacques Antoine, 1978
- Qui parle ? Que voyez-vous ? Éd. Zoé, 1982
- Faits et gestes, Éd. À La Baconnière, 1983
- Le Goût de la lecture, Éd. Le Dé Bleu, 1992
- Et pour finir, Éd. André Simoncini, 1997
- Nicolas Bouvier : « Faire un peu de musique avec cette vie unique », Éd. Metropolis, 1998
- Zones frontières, Éd. François Demoures, 1998
- Fragments d’une chronique (Genève-Paris-Arménie), Éd. Metropolis, 2001
- Le Charme des vestiges, Éd. Caractères, 2003


5 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Voilà le miracle, songea-t-il, je ne pense à personne. Je ne pense à rien. Je pense seulement au billet dans ma poche, voilà tout. »
Éric Faye
Billet pour le Pays doré

Gellé AlbaneMérillon GeorgesFéret FrançoisKhodja FrédéricFortemps VincentCollectifSigg IvanApps EdwinDutel RolandJosse JacquesDaviet LiseLegrand MarieMoreno SalvadorDamestoy MarinaBrianti JacquesLeblanc CatherineParaggio Jean-PierreRoussel AlainJimenez AlfonsoPleynet MarcelinFarish CatherineMoreau Jean-DavidFampou FrançoisBadaire Jean-GillesRouzé StéphaneMechtiltKijno LadislasVenaille FranckHauc Jean-ClaudeRouzeau Valérie
Capitaine des myrtilles Des sourires et des pommes Ils Carnets des solitudes Tacatam Blues Erratiques Rien qui porte un nom Une cigale dans la tête Solaire Mon chat son chien et le cochon du voisin Couleur jardin Arènes 42 Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte Des rêves au fond des fleurs Le Chant du destin Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances L’Enfance est mon pays natal L’Œuvre au Nord Carnets du jardin de la Madeleine Presque le bonheur Poèmes et lettres d’amour Valleuse Marie-Gasparine Tu me libellules Carnets respiratoires Entrée en matière Avec des ailes La Momie de Roland Barthes Villégiatures & Cie Quatre écoutes du tonnerre