L'auteur
Lambersy Werner

Présentation

Photographie © Jean-Pol Stercq.

Né à Anvers, le 16 novembre 1941, vit à Paris depuis 1982.
Prix de poésie 2005 de l’Académie française et Prix France Wallonie-Bruxlles (Adelf paris 2005).

Voir : http://www.wernerlambersy.com

Bibliographie

Dernières parutions

- COIMBRA (ou l’antiphonaire d’Orphée), éditions Bernard Dumerchez
- L’AMOUR EST UN TRAPÉZISTE MANCHOT, éd. Alain Lucien Benoit, dessins : Marcel Katuchevski
- RUBIS SUR L’ONGLE, éd. Hermaphrodite
- VU DU TRAIN, Ficelle N° 65, Vincent Rougier
- MATIERE AMICALE, éd. TranSigmun, gravures Maritza Alliaud-Plessis
- LE PREMIER NÉ, éd. TranSigmun, gravures Maya Boisgallays
- LE ROI BERDAGOT, éd. Vincent Rougier, dessins de Michèle Crenne, farce en 7 tableaux, coauteur : Patricia Castex Menier
- ULURU, éd. La cour pavée, livre d’artistes concu et crée par Jacqueline Ricard + trad. en anglais de D. De Bruycker
- L’INVENTION DU PASSÉ, préface de Yves Namur, éd. Le Taillis-Pre
- CECI N’EST PAS UNE POÉSIE (Een Belgisch-Franstalige ANTOLOGIE belge francophone), éd. Atlas (Amsterdam-Anstwerpen) en coédition avec Benno Barnard et Paul Dirkx
- LE JARDIN DE DIDON, collection privée, livre d’artiste (terre cuite) Raäk Pillois
- LES GRATTE-PIEDS de Didier Serplet (C.F.C.)
- L’ÉROSION DU SILENCE (Maelström)
- LA TOILETTE DU MORT (Les Ennemis de Paterne Berrichon)


8 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Ma culture se nourrit du livre de ta chair, et j’ai lu beaucoup dans le fond de tes gorges, dans ton dedans d’amour, descendant de délice en délice au délire des délires… »
Marcel Moreau
Insensément ton corps

Hanrez PaulRothschild AnneApps EdwinKahriman ÇagdasDamestoy MarinaBourg LionelPlamont Jean-YvesFéret FrançoisMillard FannyOuters Jean-LucBernager OlivierMoreau MarcelRenard ThierryBuret NellyDanjoux BrunoVerheggen Jean-PierreThuillier MagaliRoussel AlainRebaud DavidPruvost BernardFavier PhilippeGrojnowski OlivierPirotte Jean-ClaudeDesmée MariaVivin BertrandHarpman JacquelineKerger BernardTouillier ColetteGoffette GuyTaris Jacques
Arènes 42 Où patiente la lumière La Ville autour Une cigale dans la tête C’est papa qui conduit le train Le Réel Pleine lucarne L’Œil tourné Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte Fidèles félidés Rien qui porte un nom La Source Les Explorateurs Solaire Si petits les oiseaux Coquerets et coquerelles Pour apprendre la paix à nos enfants Chair de Sienne L’Ourlet du ciel L’Enfant sur la branche Capitaine des myrtilles Journal de l’homme arrêté Couleur jardin L’Insu Matière du temps 1 L’Or de l’air Sillages L’Impatience Nuitamment Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas