L'auteur
Lambersy Werner

Présentation

Photographie © Jean-Pol Stercq.

Né à Anvers, le 16 novembre 1941, vit à Paris depuis 1982.
Prix de poésie 2005 de l’Académie française et Prix France Wallonie-Bruxlles (Adelf paris 2005).

Voir : http://www.wernerlambersy.com

Bibliographie

Dernières parutions

- COIMBRA (ou l’antiphonaire d’Orphée), éditions Bernard Dumerchez
- L’AMOUR EST UN TRAPÉZISTE MANCHOT, éd. Alain Lucien Benoit, dessins : Marcel Katuchevski
- RUBIS SUR L’ONGLE, éd. Hermaphrodite
- VU DU TRAIN, Ficelle N° 65, Vincent Rougier
- MATIERE AMICALE, éd. TranSigmun, gravures Maritza Alliaud-Plessis
- LE PREMIER NÉ, éd. TranSigmun, gravures Maya Boisgallays
- LE ROI BERDAGOT, éd. Vincent Rougier, dessins de Michèle Crenne, farce en 7 tableaux, coauteur : Patricia Castex Menier
- ULURU, éd. La cour pavée, livre d’artistes concu et crée par Jacqueline Ricard + trad. en anglais de D. De Bruycker
- L’INVENTION DU PASSÉ, préface de Yves Namur, éd. Le Taillis-Pre
- CECI N’EST PAS UNE POÉSIE (Een Belgisch-Franstalige ANTOLOGIE belge francophone), éd. Atlas (Amsterdam-Anstwerpen) en coédition avec Benno Barnard et Paul Dirkx
- LE JARDIN DE DIDON, collection privée, livre d’artiste (terre cuite) Raäk Pillois
- LES GRATTE-PIEDS de Didier Serplet (C.F.C.)
- L’ÉROSION DU SILENCE (Maelström)
- LA TOILETTE DU MORT (Les Ennemis de Paterne Berrichon)


8 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Trois hérons traversent le ciel de Nantes,
un beau soir de mars de l’an mil neuf cent nonante
neuf : j’ai noté au vol ce hiéroglyphe. »
Jean-Pierre Chambon
Labyrinthe

Bonnet GeorgesMahoux PaulLeduc DanielCrozals (de) Jean-MarieViannay MoniqueVivin BertrandRimlinger Nathalie-NoëlleSilvain PierreSimon HervéMechtiltPerret RodolpheHauc Jean-ClaudeMathé Jean-FrançoisFéret FrançoisPeuchmaurd PierreDaviet LiseDamestoy MarinaShan ShanPruvost BernardChambon Jean-PierreDubost LouisLeick JoëlDíaz-Ronda LeónBorghesi GraziellaPignon-Ernest ErnestSigg IvanBrianti JacquesDobzynski CharlesRimlinger Nathalie-NoëlleIsnard Vivien
Banlieue nord Stabat Mater Variations sur des carnets Mange-Matin Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Crobards et mounièques Tacatam Blues La Peur et son éclat Dans les jardins mouillés La Ville est mosaïque Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Le Perron Encre Les Explorateurs Tectonique des femmes L’Alimentation générale de Tombouctou Maintenant la nuit Animalimages Corps antérieur Course libre La Langue au chat Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances C’est l’Eté Labyrinthe L’Ombre nue Chair de Sienne Le Taureau, la rose, un poème Des rêves au fond des fleurs En avant l’enfanfare ! Les Macchabs vites