L'auteur
Lekeuche Philippe

Présentation

Photographié par le peintre Jean Dalemans.

Né à Tournai (Picardie belge), le 19 janvier 1954. Philippe Lekeuche commence à faire de la poésie dès l’âge de douze ans. Á 14 ans, il rencontre le poète belge Madeleine Gevers, amie intime de Michel de Ghelderode, qui lui enseigne durant dix ans la technique poétique.
En 1970, à l’âge de seize ans, il rencontre chez lui à Bruxelles Maurice Carême qui le convainc de garder son nom et de renoncer à son pseudonyme de l’époque.
En 1974, il entame des études de psychologie à l’Université, études qu’il poursuivra jusqu’au doctorat (1987), avant d’enseigner la psychologie clinique et la psychologie de la littérature à l’Université de Louvain, de 1994 à aujourd’hui.
C’est en 1987 qu’a lieu sa rencontre destinale avec Gérard Fabre, fondateur des Éditions Cadex, qui publie son premier livre : « Le Chant du destin ». En 1995, Philippe Lekeuche reçoit le Prix Triennal de Poésie de la Communauté française de Belgique. En 2008, André Velter consacre son émission « Poésie sur parole » du 6 avril, sur France Culture, aux deux ouvrages « Le Plus fou des hommes » et « Le Feu caché », et Thierry Génicot son émission « La pensée et les hommes » du 18 octobre, sur la Radio nationale belge, aux deux mêmes livres.

Bibliographie



- Si je vis, Les Éperonniers, Bruxelles, 1988 (Prix Pollak de l’Académie)
- Celui de rien, Les Éperonniers, Bruxelles, 1993 (Prix Triennal de Poésie, 1995)
- L’État rebelle, Les Éperonniers, 1998
- Cette maladie, au nom perdu, Éditions Jacques Brémond, 2005
- Le Plus fou des hommes, Éditions Le Taillis Pré, 2007
- Le Feu caché, Éditions des Vanneaux, collection L’abreuvoir, 2007


6 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« L’aube était là lorsqu’ils sortirent de la ville. C’était le moment des tristes couleurs dans le ciel. »
Hubert Mingarelli
La Source

Gellé AlbaneHàn FrançoiseIsnard VivienLouis-Combet ClaudePersini JacquelinePirotte Jean-ClaudeMoulin JacquesRoche MauriceGarralon ClaireCouliou ChantalAlmerge JacquesPérou Jean-LouisBonnet GeorgesGuillou YvonLiskaTouillier ColetteBobillot Jean-PierreLison-Leroy FrançoiseThuillier MagaliDreyfus ArianeSchmitt Mickaël MohamedDib AihamLeduc DanielMérillon GeorgesRoussel AlainDebarrah HamidGuilbert DeniseTréma StéphanieBrossard NicoleLaporte Roger
Goutte d’eau L’Errance, la dérive, la trace La Belle vitesse La Langue et ses monstres La poésie est facile On disait Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova Si petits les oiseaux Où patiente la lumière Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime L’Indifférent Pleine lucarne gLoire(s) La hulotte n’a pas de culotte Maélo Presque le bonheur Toboggans des maisons Ombres classées sans suite Dans les jardins mouillés Les Chiens du vent Variations sur des carnets Pays simple Opéré bouffe Non lieu provisoire Rien qui porte un nom Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) Tacatam Blues Fin’ Amor Tu me libellules Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques)