L'auteur
Louis-Combet Claude

Présentation

Claude Louis-Combet est né à Lyon en 1932. À la mort de son père en 1937, il est élevé par sa grand-mère maternelle. Après des études secondaires dans de petits séminaires de missionnaires, il entre en religion en 1950, mais rompt avec la vie religieuse en 1953. Il poursuit alors des études supérieures de philosophie à la Faculté des Lettres de Lyon jusqu’en 1958, date à laquelle il devient professeur de philosophie dans un lycée de Besançon. Plus tard, il occupera la fonction de directeur d’un centre de formation d’instituteurs spécialisés pour les classes d’enfants en difficulté. Il publie son premier roman « Infernaux Paluds » en 1970.
Auteur, philosophe et traducteur, il participe également aux Éditions Jérôme Million, en dirigeant la collection Atopia, vouée à la réédition de textes spirituels anciens.

« Pour Claude Louis-Combet, écrire n’est jamais que partir à la recherche de l’origine même de l’acte d’écrire, c’est une tentative de donner la parole à un fondement intime autant qu’insaisissable, et l’œuvre révèlera alors par bribes, par éclats, livre après livre, quelques-uns des jalons de cette quête toujours – et forcément – inachevée. »
- Jean-Patrice Dupin (La Quinzaine littéraire 1995)

Bibliographie

Bibliographie sélective

Aux éditions Flammarion

- Infernaux Paluds, 1970
- Miroir de Léda, 1971
- Tsé-Tsé, 1972
- Voyage au centre de la ville, 1974
- L’Enfance du verbe, Éd. Flammarion, 1976
- Marinus et Marina, 1979
- Mère des Croyants, mythobiographie d’Antoinette Bourignon, 1983
- Figures de nuit, 1988

Aux Éditions José Corti

- Blesse, ronce noire, 1995
- L’Âge de Rose, 1997
- Le Recours au mythe, 1998
- Le Petit Œuvre poétique, 1998
- Proses pour saluer l’Absence, 1999
- Transfigurations, 2002

Autres éditeurs

- Mémoire de Bouche, Éditions La Différence, 1977
- Transphallie, gravures de Gwezenneg, Éd. Les Impénitents, 1979
- Blanc, Éd. Fata Morgana, 1980
- De la Terre comme du Temps, Éd. Lettres Vives, 1982
- La Mort est une enfant, Éd. Brandes, 1984
- Du sens de l’Absence, Éd. Lettres Vives, 1985
- Le Roman de Mélusine, Éd. Albin Michel, 1986
- Le Chef de saint Denis, Éd. Ulysse fin de siècle, 1987
- Les Yeux clos, frontispice d’Odilon Redon, Deyrolle éditeur, 1991
- Le Don de Langue, avec douze gravures de Dado, Alain Controu éditeur, 1992
- Miroirs du texte, Deyrolle éditeur, 1995
- Rapt et Ravissement, Deyrolle éditeur, 1996
- Paysage des limites, gravures de François Béalu, Éd. Folle Avoine, 1999


Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Nietzsche, comme une puissante tape dans le dos ou ce coup de poing sur la tête dont parle Kafka à propos des bons livres »
René Pons
Carnets des solitudes

Aux éditions Cadex