Le plasticien
Lunal Serge

Présentation

Peintre né le 2 juin 1946 à Montpellier, il a vécu et travaillé à Nîmes, avant de s’installer au Grau-du-Roi.
Sa peinture se fonde sur le geste ample et la matière richement colorée. L’impression d’une vie organique jaillit de la toile ou des installations, peintures à trois dimensions qu’il réalise.
Les peintures de Serge Lunal frappent par la gestualité dansée-lente du geste coloré qui emporte le passage des pigments dans une liquidité à la fois noyante et tendue d’arabesques rompues ou ponctuée de signes aléatoires. La surface peinte est animée par des effets de superpositions, d’hésitations, de dérapages rapides d’une forme colorée à une autre. Mais cette visibilité immédiate n’efface pas la suggestion, dans l’espace qui s’offre à nous, d’un “objet” comme retiré et pourtant affleurant sans cesse sous les champs de couleurs agitées par sa pression. (Christian Prigent)
Ses oeuvres sont consultables en permanence à la librairie du Carré d’Art, Musée d’Art contemporain, Nîmes.
Il nous a quitté en 2016.

4 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« doré roux
printemps roux
vu le loup
sexe roux »
James Sacré
Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime

Silvain PierreWarnant GeorgeKhodja FrédéricMoreau BernardDupuy-Dunier ChantalIsnard VivienCourtade FabienneGellé AlbaneNegri MarcGlück MichaëlGuilbaud LuceFéron JeanLe Bayon GeorgesSchmitt Mickaël MohamedFortemps VincentRothschild AnneBarbéris FlorencePirotte Jean-ClaudeMiège-Simansky DeniseLewigue Moreau Jean-DavidDamestoy MarinaPerret RodolpheVernet JoëlLeblanc CatherineMechtiltGodel VahéMoreau MarcelDelaume, ChloéRenard Thierry
Une cigale dans la tête Autobiographie d’un autre Petit traité d’éducation lubrique Bavard au cheval mort et compagnie Le Sentiment de la nature La Poignée de porte Petits bonheurs Chants de la tombée des jours Le Bec de la plume L’Ombre nue Le Voyageur sans voyage On disait Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Triptike Solaire Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives C’est l’Eté Où patiente la lumière Nuitamment Dans le vent du chemin À la Dublineuse Un alibi de rêve L’Alimentation générale de Tombouctou Les Chiens du vent Pour apprendre la paix à nos enfants Ciel inversé 1 Le Pôle magnétique Ils Mi-ville mi-raisin Dans les jardins mouillés