Le plasticien
Lunal Serge

Présentation

Peintre né le 2 juin 1946 à Montpellier, il a vécu et travaillé à Nîmes, avant de s’installer au Grau-du-Roi.
Sa peinture se fonde sur le geste ample et la matière richement colorée. L’impression d’une vie organique jaillit de la toile ou des installations, peintures à trois dimensions qu’il réalise.
Les peintures de Serge Lunal frappent par la gestualité dansée-lente du geste coloré qui emporte le passage des pigments dans une liquidité à la fois noyante et tendue d’arabesques rompues ou ponctuée de signes aléatoires. La surface peinte est animée par des effets de superpositions, d’hésitations, de dérapages rapides d’une forme colorée à une autre. Mais cette visibilité immédiate n’efface pas la suggestion, dans l’espace qui s’offre à nous, d’un “objet” comme retiré et pourtant affleurant sans cesse sous les champs de couleurs agitées par sa pression. (Christian Prigent)
Ses oeuvres sont consultables en permanence à la librairie du Carré d’Art, Musée d’Art contemporain, Nîmes.
Il nous a quitté en 2016.

4 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« J’étais nu près de Deborah nue, nos moiteurs s’évitaient à présent, nous souriions vaguement et parallèlement à un ventilateur harassé qui grinçait au plafond. Il y avait une douceur extrême à ne plus se sentir beaux ni désirés. Nous n’avons pas dormi, je pense. Quoique le dos collé au drap, nous avons flotté sous d’invisibles palmes. »
François Salvaing
De purs désastres, édition aggravée

Vermeille PatriceRenard ThierryLinder ValériePleynet MarcelinPavlovic MiskoMillard FannyDanjoux BrunoMarembert AmandineHanrez MarcClaudé AnnickKoch ErikRoche MauriceDierick LaurentFavier PhilippeElmekki KoraïchBrémond JacquesMorin EvelyneLambersy WernerShan ShanOjog ElenaMonnereau MichelLouis-Combet ClaudeRimlinger Nathalie-NoëlleTréma StéphanieSautou ÉricBaude FrançoisPelaez Jean-PierreDamestoy MarinaMoreau BernardNoiret Gérard
Nuitamment Carnets du graphomane Banlieue nord Le Bel aujourd’hui Le Faraud séant Avant les monstres Un habitué des courants d’air De purs désastres, édition aggravée Carnets du jardin de la Madeleine Les Choses n’en font qu’à leur tête Petits bonheurs On disait La Mort de Woyzeck La hulotte n’a pas de culotte Monsieur l’évêque avec ou sans mitre L’Absent L’Enceinte Colomb, Cortez & Cie L’Incomparable promenade L’Ombre nue Arènes 42 La Liesse populaire en France Le Sentiment de la nature Tacatam Blues Stilb suivi de Iréniques Tiens bon la rampe Le Loir atlantique Le Taureau, la rose, un poème Presque le bonheur La Halte belge