Le plasticien
Lunal Serge

Présentation

Peintre né le 2 juin 1946 à Montpellier, il a vécu et travaillé à Nîmes, avant de s’installer au Grau-du-Roi.
Sa peinture se fonde sur le geste ample et la matière richement colorée. L’impression d’une vie organique jaillit de la toile ou des installations, peintures à trois dimensions qu’il réalise.
Les peintures de Serge Lunal frappent par la gestualité dansée-lente du geste coloré qui emporte le passage des pigments dans une liquidité à la fois noyante et tendue d’arabesques rompues ou ponctuée de signes aléatoires. La surface peinte est animée par des effets de superpositions, d’hésitations, de dérapages rapides d’une forme colorée à une autre. Mais cette visibilité immédiate n’efface pas la suggestion, dans l’espace qui s’offre à nous, d’un “objet” comme retiré et pourtant affleurant sans cesse sous les champs de couleurs agitées par sa pression. (Christian Prigent)
Ses oeuvres sont consultables en permanence à la librairie du Carré d’Art, Musée d’Art contemporain, Nîmes.
Il nous a quitté en 2016.

4 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Aussitôt qu’il arrivait je cachais son journal
et regardais les fleurs de la toile cirée
mourir sous les estafilades et les taches de
brûlé : la fin du monde est pour bientôt. »
Dominique Fabre
Avant les monstres

Warnant GeorgeBuret NellyHayel KéligDebarrah HamidVimard JacquesRousselot JeanVerheggen Jean-PierreDanjoux BrunoGabriel PierreAutin-Grenier PierreMahoux PaulMoreno SalvadorTaris JacquesGuilbaud LuceMérillon GeorgesKhodja FrédéricBonnet GeorgesCendors PierreKerger BernardMarembert AmandineKahriman ÇagdasVermeille PatriceDebeire ÉvelyneCouliou ChantalBeeckman LéoRavanel FrançoisFavier PhilippePons RenéGuillou YvonSchmitt Mickaël Mohamed
La poésie est facile Faire des études pour être mendiant Dans les jardins mouillés Mobilis in mobilier Circé ou Une agonie d’insecte Tiens bon la rampe Parfois Friches Le Chat Une clarté de passage Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Entrée en matière Les Explorateurs Dans la présente abjection des mondes Chants de la tombée des jours L’Imaginaire & Matières du seuil gLoire(s) Chair de Sienne Corps antérieur Casanova et la belle Montpelliéraine Ciel inversé 2 La Langue au chat Petites proses voyageuses L’Ombre nue Le Vingt-deux octobre Un rossignol sur le balcon À la Dublineuse Le Congrès d’automne Stabat Mater Autobiographie d’un autre