L'auteur
Roche Maurice

Présentation

Né en 1924 et mort en 1997, Maurice Roche restera probablement comme un des écrivains les plus marquant du vingtième siècle. Musicien de formation (il compose la partition des « Épiphanies » d’Henri Pichette en 1947), son premier livre en 1960 est consacré à Monteverdi. Engagé dès lors dans de nouvelles expériences d’écritures, il écrit le magistral « Compact » en 1966. L’écriture se fait à la fois musicale et picturale et épouse, dans sa forme et sa mise en page, le sujet même du livre. Pour Maurice Roche, l’image et le texte pouvaient être intimement lié.

Voir : http://www.lmda.net/din/tit_lmda.php?Id=382

Bibliographie

Principales publications

- Mémoire, Tristram, réed. 2000
- Macabre, Le Seuil, 1994
- Qui n’a pas vu Dieu n’a rien vu, Le Seuil, 1990
- CodeX, Le Seuil, 1989
- Je ne vais pas bien mais il faut que j’y aille, Le Seuil, 1987 (grand prix de l’humour noir 1987) suscitant étonnement, admiration, incompréhension parfois.
- Compact, Le Seuil, rééd. 1987
- Maladie mélodie, Le Seuil, 1980
- Opéra bouffe, Le Seuil, 1975
- Circus, Le Seuil, 1972

Après sa mort, en 1997, trois livres paraîtront :
- Grande humoresque opus 27, Le Seuil
- Un Petit rien du tout neuf plié dans une feuille de persil, Gallimard
- Pardonnez-moi mon fils, Clémence Hiver


Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« C’est une émeute, avait dit l’un des hommes. Un soulèvement populaire, avait ajouté l’autre. Les carabiniers du village avaient fini par se décider à venir voir ce qui se passait. Ils avaient aidé les deux hommes à remonter dans leur autocar qui s’était enfui. À Santa Maria di Momentana, les maçons avaient achevé de monter le mur de briques. La Madonna était cloîtrée, hiératique. En bas, trois femmes caressaient l’enfant sous la robe qui frémissait. Le printemps était là en cette année 1944. »
Michaël Glück
L’Enceinte

Aux éditions Cadex