L'auteur
Venaille Franck

Présentation

Franck Venaille est né à Paris en 1936. Il vécut son enfance dans le 11e arrondissement de Paris, dans un contexte catholique très austère. À 20 ans, il part deux ans dans le bled algérien, pour son service militaire. À son retour en France, il s’inscrit au Parti Communiste.
Il participe ensuite à la revue Action Poétique qui publie ses premiers textes en 1960. Il devient journaliste et fonde la revue Chorus en 1968, ce qui le lie aux peintres Klasen et Monory. À partir de 1974, il travaille pour France Culture. En 1978, il fonde une nouvelle revue, Monsieur Bloom.
Il a reçu les prix Louise Labé, Mallarmé, Wallonie Bruxelles, de la ville de Paris et Kowalski de la ville de Lyon. Il remporte en 2017 le prix Goncourt de la poésie et le grand prix national de la poésie.
Franck Venaille est décédé le 23 août 2018.

Bibliographie

Bibliographie sélective :

- Papiers d’Identité, Éditions PJO, 1966
- L’ Apprenti foudroyé, Éd. PJO, 1969
- Pourquoi tu pleures, dis pourquoi tu pleures ? Parce que le ciel est bleu... Parce que le ciel est bleu !, Éd. PJO, 1972
- Caballero Hôtel, Les Éditions de Minuit, 1974
- La Guerre d’Algérie, Les Éditions de Minuit, 1978
- Jack-to-Jack, Éd. Luneau-Ascot, 1981
- La Tentation de la sainteté, Éd. Flammarion, 1985
- Opera buffa, Imprimerie nationale, Littérature, 1989
- Les Grands Opéras de Mozart, Imprimerie nationale, 1989
- Frans van Etterbeek, Éd. Jacques Brémond, 1989
- Le Sultan d’Istambul, Éd. Les Écrits des Forges, 1991
- La descente de l’Escault, Éd. Obsidiane, 1995
- Écrire contre le Père, Éd. Jacques Brémond, 1996
- Capitaine de l’Angoisse animale, Éd. Obsidiane – Le Temps qu’il fait, 1998
- Le Tribunal des chevaux, Éd. L’arbalète-Gallimard, 2000
- Tragique, Éd. Obsidiane, 2001
- Hourra les morts !, Éd. Obsidiane, 2003
- Algeria, Éd. Melville / Léo Scheer, 2004
- Chaos, Éd. Mercure de France, 2007
- Ça, Éd. Mercure de France, 2009
- C’est à dire, Éd. Mercure de France, 2012
- La Bataille des éperons d’or, Éd. Mercure de France, 2014
- Requiem de guerre, Éd. Mercure de France, coll. « Poésie », 2017


Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« La porte s’ouvre, un cardinal et un mannequin l’effleurent. Le coude de la jeune fille laisse une traînée de poudre sur sa manche renardée, c’est dimanche et pourtant les anges vomissent des arcs-en-ciel. Elle s’engouffre, presse le bouton 4. La porte s’ouvre, le silence l’affleure. »
Chloé Delaume
Sillages (Suite 411)

Aux éditions Cadex