Arènes 42 Jacques Moulin

Publication 2001
7,50 EUR (7,11 EUR HT)

Arènes 42, Jacques Moulin, poèmes, 5 dessins de Marc Degois, coll. L'Anthrope, 12x16,5 cm, 32 p., 2001, ISBN : 2.913388.27.2

Présentation

D’une rue éventrée par des travaux qui la fouillent, des arènes qui s’y trouvent, Jacques Moulin tire une lente évocation d’un lieu qui quitte ceux qui l’habitent... Poèmes en proses resserrées, qui alternent avec des vers qui plongent comme carotte dans un sol dévasté, Arènes 42 saisit ce moment où le paysage se défait, exhumant pierres du passé et ciel nouveau. Et c’est un adieu alors qu’on doit faire à un espace où l’on a habité. Jacques Moulin joue de la précision du lexique pour faire surgir dans l’abstraction des éléments une réelle présence.

Extrait

« J’habite un pied-à-l’air. On sent mieux la respiration du vent qui vient reprendre diaphragme juste à la jointure des toits, entre tuiles et lucarnes. Le matin on est à l’orchestre, celui des corneilles qui “rauqualisent” à même le houppier. »

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Jardin comme posé
dans ma mémoire j’ai neuf ans.
Le tilleul est rutilant le
silence éclabousse au milieu de l’été et
tant d’abeilles dans les branches.
Ce que je peux m’emmerder ! »
Dominique Fabre
Avant les monstres

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Un habitué des courants d’air Le Loir atlantique Quatre écoutes du tonnerre Pleine lucarne La Nuit du libertin Les Madones du trottoir Matière du temps 1 Le Jour se lève encore La Liesse populaire en France Ciel inversé 1 Les Mots d’Alice Dans les jardins mouillés Premières poésies (1950-1955) Où qu’on va après ? Le Réel Billet pour le Pays doré À la Dublineuse Le Congrès d’automne Petit Traité d’éducation lubrique (édition 2010) Solaire Dits d’elle L’Appétit de Don Juan Corps antérieur La Couleur tensive Pour mon ours blanc Des étoiles sur les genoux 33 Voix Le Voyageur sans voyage La Source Fragments du solstice