Des garous et des loups
Pascal Leclercq

9,00 € (8,53 € HT)

Des garous et des loups, Pascal Leclercq, illustrations de Christine Dècle, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 2004, ISBN : 9782840311805

Présentation

Des garous et des loups sont l’occasion de reprendre un personnage emblématique du conte (toutefois, il s’agit bien de poèmes ici) en s’en moquant tendrement de manière à calmer les craintes des enfants. Au passage, l’auteur égratigne néanmoins les croyances des adultes ou philosophe sur leur manière de se comporter. Un garou se fait teinter le poil en jaune canari, un autre joue aux dés toute la nuit, un troisième fait son baluchon et part à tout jamais... La première partie du livre est une variation sur la pomme ; dans la troisième partie, un âne veut désespérément s’appeler Martin et rencontrer « l’âne sœur ». Dans ce livre aux belles illustrations colorées, les mythes et préoccupations de tous âges se rencontrent en toute simplicité. Peut-on retenir un garou / lorsqu’il a vu passer un loup ?
- Dans le catalogue en ligne de la Bibliothèque de Flêtre

Extrait

Dans les bois de chez moi
un garou deux garous
jouent à loup es-tu là
le loup les observe amusé
il faut préciser qu’un garou sans loup
n’est rien du tout !

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« C’est une émeute, avait dit l’un des hommes. Un soulèvement populaire, avait ajouté l’autre. Les carabiniers du village avaient fini par se décider à venir voir ce qui se passait. Ils avaient aidé les deux hommes à remonter dans leur autocar qui s’était enfui. À Santa Maria di Momentana, les maçons avaient achevé de monter le mur de briques. La Madonna était cloîtrée, hiératique. En bas, trois femmes caressaient l’enfant sous la robe qui frémissait. Le printemps était là en cette année 1944. »
Michaël Glück
L’Enceinte

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Fragments d’un désastre Chambre de feuilles Une voix pour Orphée L’Enceinte La Close Un cri Villégiatures & Cie La Liesse populaire en France Stabat Mater Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Nuitamment En toutes circonstances Banlieue nord Pour mon ours blanc La Traversée des grandes eaux La Ville est mosaïque Friches Le Vingt-deux octobre L’Impatience Un éditeur... Voilà ! Carnets des solitudes Mon chat son chien et le cochon du voisin Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas L’Imaginaire & Matières du seuil Solaire La Poignée de porte La Source C’est l’Eté La Langue au chat Casanova et la belle Montpelliéraine