Ils Alain Roussel

Publication 2003
7,50 EUR (7,11 EUR HT)

Ils, Alain Roussel, récit, 8 gravures de Florence Barbéris, coll. L'Anthrope, 12x16,5 cm, 32 p., 2003, ISBN : 2.913388.44.2

Présentation

Dans un récit qui pose ses jalons comme des axiomes, à la deuxième personne du pluriel, Alain Roussel insémine l’idée de l’aliénation la plus totale. Les « ils » dont il parle n’ont pas de visage ou les ont tous : c’est ce qui fixe les lois, la morale, la religion, le savoir cartésien. C’est tout ce qui enferme la nature sauvage de chacun dans un système de carcans infranchissables. C’est ce qui bâtit la langue propre à la communication et à elle seule, fixant chaque chose du monde dans un mot comme un insecte qu’on épingle. Ils évoque dont à rebours l’impérieux désir de se libérer de cette aliénation dont on hérite dès la naissance. Ce texte court tient éveillé, pour longtemps.

Extrait

« Dès la naissance, ils vous veulent à eux, vous faire entrer de force dans la civilisation. Ils auront le visage de la mère, du père, du médecin, des voisins. Viens donc petit sauvage que personne ne comprend. On va vous façonner tout ça, donner de l’éducation et du langage. Vous serez bien policé. Vous parlerez le langage de tous et tous vous reconnaîtront comme un des leurs. Plus tard, soyez brillants dans le sens du poil ou à rebrousse, pas trop, et on vous récompensera en argent et en gloire. Et toi alors, derrière ce vous ? Tu continues de crier comme au premier jour, là-bas dans le désert où nul ne t’écoute. »

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Franck, Victorine et leurs enfants sont présentés devant le juge. La présence des enfants émeut tout le monde, jusqu’aux policiers de la PAF, dont l’un fait jouer Shanee, trois ans, avec l’étui de son pistolet. Le même fabrique des avions en papier dans le hall du tribunal pour la petite fille et répète, alors que je porte l’enfant dans mes bras et la berce : c’est une honte de voir ça, comment on traite les gens. Aujourd’hui, 16 septembre, Franck est parti au Congo. »
Marie Cosnay
Entre chagrin et néant

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Le Congrès d’automne En avant l’enfanfare ! Tectonique des femmes Le Taureau, la rose, un poème L’Etoffe des Corps Pleine lucarne L’Italien Chants de la tombée des jours La Ville est mosaïque Fragments du solstice Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas L’Enceinte Carnets du jardin de la Madeleine À la Dublineuse Matière du temps 2 Fragments d’une ville fantôme La Mort de Woyzeck Course libre Pour mon ours blanc Entrée en matière Le Pôle magnétique Encre Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Un oursin Stilb suivi de Iréniques Le Barillet : variations dramatiques T2 Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Le Réel Ciel inversé 2