L’Ourlet du ciel Jean-Marie de Crozals

Publication 1999
21,00 EUR (19,91 EUR HT)

L'Ourlet du ciel, Jean-Marie de Crozals, poèmes, 10 goudrons de Daphné Brottet, coll. David, 15x21.5 cm, 168 p., 1999, ISBN : 2.913388.06.X

Présentation

L’Ourlet du ciel : là où les lèvres du monde - terre et ciel - se rejoignent, baisent l’espace temps d’une parole qui doucement s’ouvre à nous à l’intérieur de toi, ainsi disparaissant pour être, dans la forge du soufle, abandonnés à la Beauté sans appui, humus céleste, bleu incarné dans la distance des pieds à la tête ; le vent dehors coulé dans la langue, mains jointes à l’infini.

Extrait

Maintenant
En ce lieu de nulle part
Lit de notre Jouissance
Tu es nue et une
Née du Présent et de l’Amour infini
Retournant au même
L’Amour merveilleux de notre jaillissement
Immobile
Naît à l’unité et à la nudité de notre Abandon
Ainsi
En sa limpidité détachée
L’Amour au Monde
Ni vivant ni mort
Ne demande plus rien au Monde
Ni à quoi que ce soit
Ni à qui que ce soit
Tout s’accomplissant
À la perfection
Dans le dénuement de la Lumière

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Rien n’est plus discourtois que de voir un monsieur bander sans lui tendre, aussitôt, la main. »
Lydie Salvayre
Petit traité d’éducation lubrique

Le plasticien

La Collection

Rimbaud, la tentation du soleil L’Oiseau de nulle part Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Carnets du jardin de la Madeleine Tiens bon la rampe C’est l’Eté Villégiatures & Cie L’Imaginaire & Matières du seuil Variations sur des carnets Faire des études pour être mendiant Labyrinthe La Poignée de porte Le Jour se lève encore Les Madones du trottoir Le Bec de la plume Premières poésies (1950-1955) L’Existence poétique Sillages Valleuse Le Vent du dehors C’est papa qui conduit le train La Liesse populaire en France Des sourires et des pommes Coquerets et coquerelles Poèmes et lettres d’amour Où qu’on va après ? Chroniques d’un promeneur assis Dans la présente abjection des mondes Pays simple Ombres classées sans suite