L’Ourlet du ciel
Jean-Marie de Crozals

publication 1999
21,00 € (19,91 € HT)

L'Ourlet du ciel, Jean-Marie de Crozals, poèmes, 10 goudrons de Daphné Brottet, coll. David, 15x21.5 cm, 168 p., 1999, ISBN : 2.913388.06.X

Présentation

L’Ourlet du ciel : là où les lèvres du monde - terre et ciel - se rejoignent, baisent l’espace temps d’une parole qui doucement s’ouvre à nous à l’intérieur de toi, ainsi disparaissant pour être, dans la forge du soufle, abandonnés à la Beauté sans appui, humus céleste, bleu incarné dans la distance des pieds à la tête ; le vent dehors coulé dans la langue, mains jointes à l’infini.

Extrait

Maintenant
En ce lieu de nulle part
Lit de notre Jouissance
Tu es nue et une
Née du Présent et de l’Amour infini
Retournant au même
L’Amour merveilleux de notre jaillissement
Immobile
Naît à l’unité et à la nudité de notre Abandon
Ainsi
En sa limpidité détachée
L’Amour au Monde
Ni vivant ni mort
Ne demande plus rien au Monde
Ni à quoi que ce soit
Ni à qui que ce soit
Tout s’accomplissant
À la perfection
Dans le dénuement de la Lumière

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Alors, nous les émerveillés, nous caressons celle à qui nous devons d’avoir vu en quelques secondes l’Amour prendre le visage de l’Insensé, et l’Insensé celui de l’Immortalité. »
Marcel Moreau
Tectonique des femmes

Le plasticien

La Collection

Petit Traité d’éducation lubrique (édition 2010) Nuitamment Chroniques d’un promeneur assis Encyclopédie cyclothymique La Ville autour La Belle vitesse Carnets du graphomane L’Impossible Manque Villégiatures & Cie La Guerre entre les arbres Variations sur des carnets Le Barillet : variations dramatiques T2 Le Soleil oiseleur C’est l’Eté Solaire L’Enceinte Quatre écoutes du tonnerre Ouverture du cri Autobiographie d’un autre Des sourires et des pommes Insensément ton corps Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte Pour apprendre la paix à nos enfants Profondeur du champ de vol Faire des études pour être mendiant Le Sens du toucher Circé ou Une agonie d’insecte Animalimages La Langue et ses monstres Des rêves au fond des fleurs