La Belle vitesse Ariane Dreyfus

7,50 EUR (7,11 EUR HT)

La Belle vitesse, Ariane Dreyfus, illustrations de Valérie Linder, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 56 p., 2002, ISBN : 9782840311324

Présentation

« Ce livre, je l’ai voulu traversé par la vitesse des enfants qui grandissent, l’enfance ne peut pas rester, les enfants sont toujours en train de disparaître.
Ainsi la poésie est-elle ce lieu où on peut appuyer sa tête un moment, son front en plein cœur de l’absence.
En veillant à ne pas serrer trop fort ceux qui comptent, que le poème reçoive aussi la fine vibration d’un visage unique. Qu’il contienne, hisse nos trésors jusqu’à l’inoubliable mais qu’il ne paralyse pas la vie : maintenir l’équilibre entre un dire aussi direct que la nudité, ce qui est le plus beau quand on y parvient, comme peau contre peau, et on ne pense à rien, tout est là, et ce besoin de la forme, qui apaise, éclaire, transmet. »

Extrait

Certains matins, ils pépient
plus que des oiseaux :
la nuit n’ose plus rien dire
alors nous ouvrons les yeux

les branches étaient
des chambres

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Ce n’est pas moi qui risquait de la combler jusqu’à la faire exister. Je préfère me tenir sur le seuil, caresser les corps plutôt que les posséder. »
Jean-Claude Hauc
L’indifférent

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Carnets respiratoires Petites proses voyageuses En toutes circonstances Crobards et mounièques La Peur et son éclat Toro En herbe Journal de l’homme arrêté Erratiques Le Bruissement des mots Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Lavoir de toutes les couleurs Rien qui porte un nom Circé ou Une agonie d’insecte Chair de Sienne La Toile de la foraine - Lyon : portrait Stilb suivi de Iréniques La Poignée de porte L’Impatience L’Or de l’air Une clarté de passage À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) On disait Un alibi de rêve À la Dublineuse Chants de la tombée des jours Des garous et des loups Sillages Le Jour se lève encore Mi-ville mi-raisin