La Belle vitesse Ariane Dreyfus

7,50 EUR (7,11 EUR HT)

La Belle vitesse, Ariane Dreyfus, illustrations de Valérie Linder, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 56 p., 2002, ISBN : 9782840311324

Présentation

« Ce livre, je l’ai voulu traversé par la vitesse des enfants qui grandissent, l’enfance ne peut pas rester, les enfants sont toujours en train de disparaître.
Ainsi la poésie est-elle ce lieu où on peut appuyer sa tête un moment, son front en plein cœur de l’absence.
En veillant à ne pas serrer trop fort ceux qui comptent, que le poème reçoive aussi la fine vibration d’un visage unique. Qu’il contienne, hisse nos trésors jusqu’à l’inoubliable mais qu’il ne paralyse pas la vie : maintenir l’équilibre entre un dire aussi direct que la nudité, ce qui est le plus beau quand on y parvient, comme peau contre peau, et on ne pense à rien, tout est là, et ce besoin de la forme, qui apaise, éclaire, transmet. »

Extrait

Certains matins, ils pépient
plus que des oiseaux :
la nuit n’ose plus rien dire
alors nous ouvrons les yeux

les branches étaient
des chambres

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Mais laisser la pensée ouverte, n’est-ce pas toujours préférer le désarroi ? »
Christian Prigent
Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas

L’auteur

Le plasticien

La Collection

L’Enfance est mon pays natal Autobiographie d’un autre Coquerets et coquerelles Ombres classées sans suite L’Œuvre au Nord Labyrinthe Rire parmi les hirondelles Le Congrès d’automne Pays simple Des rêves au fond des fleurs Avant les monstres Les Visages et les voix Ils Le Réel Les Choses n’en font qu’à leur tête Erratiques L’Oiseau de nulle part Vladivostok, aller simple Tacatam Blues C’est papa qui conduit le train Mobilis in mobilier Triptike Pour apprendre la paix à nos enfants Un rossignol sur le balcon Tectonique des femmes Une cigale dans la tête La Chambre bouleversée Variations sur des carnets La Ville est mosaïque L’Enfant sur la branche