La Chambre bouleversée Claude Minière

Publication 1991
12,50 EUR (11,85 EUR HT)

La Chambre bouleversée, Claude Minière, poèmes, coll. L'Ostiaque, 14x21 cm, 96 p., 1991, ISBN : 2.905910.25.9

Présentation

C’est comme s’il y avait eu, je ne sais plus, un séisme, un coup de vent, la chambre bouleversée. J’essayai de reconstituer les objets. Le résultat était épouvantable : épouvantails d’encre, poèmes hirsutes, rescapés.

Extrait

Elle est dans le plus simple appareil,
elle marche, oui, je la vois, et je la pense
ainsi, en agent double dans les sels d’argent :
je la saisis sur les marches, dans le lit
du fleuve, comme un bateau, elle appareille,
quand je la barre elle n’a pas sa pareille
pour se renverser comme une arche, elle va
balayant l’air de sa jupe large[comme
une barge]défait emportant une cargaison
d’effets.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Franck, Victorine et leurs enfants sont présentés devant le juge. La présence des enfants émeut tout le monde, jusqu’aux policiers de la PAF, dont l’un fait jouer Shanee, trois ans, avec l’étui de son pistolet. Le même fabrique des avions en papier dans le hall du tribunal pour la petite fille et répète, alors que je porte l’enfant dans mes bras et la berce : c’est une honte de voir ça, comment on traite les gens. Aujourd’hui, 16 septembre, Franck est parti au Congo. »
Marie Cosnay
Entre chagrin et néant

L’auteur

La Collection

Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova Un éditeur... Voilà ! L’Enfance est mon pays natal Maintenant la nuit Labyrinthe C’est des poèmes ? En avant l’enfanfare ! L’Œil tourné Nuitamment La Mort de Woyzeck L’Ordinaire, la métaphysique Encyclopédie cyclothymique Une voix pour Orphée La Ville autour Non lieu provisoire Des étoiles sur les genoux Fragments du solstice Chambre de feuilles Zoophile contant fleurette Matière du temps 1 Lettre d’Afrique à une jeune fille morte La Momie de Roland Barthes Où patiente la lumière L’Etoffe des Corps Matière du temps 2 Le Congrès d’automne L’Evolution des paysages Rien qui porte un nom En herbe Casanova et la belle Montpelliéraine