La Close
Olivier Bernager

publication 1993
7,50 € (7,11 € HT)

La Close, Olivier Bernager, nouvelle,dessin de Maurice Roche, coll. L'Anthrope, 12x16.5 cm, 40 p., 1993, ISBN : 2.905910.42.9

Présentation

D’emblée on est saisi par une voix, une langue qui trébuche, répète, tente de trouver en elle la force d’échapper à la mort prochaine. Qui parle ? D’abord on ne sait pas. Est-ce une bête traquée à laquelle des chiens viennent prendre quelques lambeaux de chair ? Est-ce une femme ? Se poser la question c’est aussi se demander qui la pourchassent, cette victime. Des chasseurs ? Des barbares ? Des soldats, non loin de l’ombre portée des miradors ?
Olivier Bernager endosse cette voix, lui donne l’urgence à dire qui est aussi une urgence de la chair et du nom. La phrase va vite, les images violentes s’entrechoquent à la frontière de l’indicible, l’inavouable, l’inouï. La Close est un récit court mais bouleversant, de ceux qui restent longtemps en mémoire. De ceux qui font entendre une vérité impossible à faire comprendre. Un livre choc.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« les persiennes déplient un air d’accordéon dans l’éventail des jours
danser les matins de réveillon demeure accessoire »
Amandine Marembert
Toboggans des maisons

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Rien qu’une ombre inventée La Nuit du libertin L’Appétit de Don Juan Villégiatures & Cie La Traversée des grandes eaux Musée de l’os et de l’eau L’Enfance est mon pays natal Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas Carnets du jardin de la Madeleine Avant les monstres Tacatam Blues Zoophile contant fleurette Rire parmi les hirondelles Le Voyageur sans voyage L’Œil tourné La Poignée de porte Les Macchabs vites Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) La Ville autour Le Vingt-deux octobre Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Le Soleil oiseleur Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Poèmes poids plume Animalimages Fragments d’un désastre Banlieue nord L’Italien La Langue au chat Chroniques d’un promeneur assis