Le Barillet : variations dramatiques T2 Jean-Pierre Pelaez

Publication 1992
17,00 EUR (16,11 EUR HT)

Le Barillet : variations dramatiques T2, Jean-Pierre Pelaez, théâtre, coll. Catharma, 12x19 cm, 208 p., 1992, ISBN : 2.905910.27.5

Présentation

LE BARILLET, suite de variations dramatiques sur un thème, est une satire de la violence et de la société contemporaine en même temps qu’un regard ironique sur les différents styles ou genres dramatiques

Comédiens professionnels ou amateurs, jeunes comédiens ou élèves de conservatoires, tous trouveront dans cet ouvrage, outre le plaisir de passer d’un exercice à un autre, matière à acquérir, accroître ou confirmer une virtuosité et la possibilité de réaliser à leur convenance, un spectacle léger et divertissant. Il permettra aussi bien au profane de découvrir le Théâtre en s’amusant qu’à l’enseignant de posséder pour ses élèves un reflet des plus drôles et des plus condensés de la diversité théâtrale.

Décidément, un livre pour tous ceux qui s’intéressent, à divers titres, au Théâtre !

Extrait

Voyance
Dans le cabinet de Mme Robert, voyante extralucide
Madame Robert, scrutant sa boule de cristal
Je vois qu’actuellement, tout va mal pour vous...
La consultante
Ce n’est pas difficile à voir !
Madame Robert
Je vois pourtant qu’avant tout allait bien mieux...
La consultante
Forcément. Vue ma situation actuelle, ça ne pourrait pas être pire !
Madame Robert
Je vois aussi que c’est par la faute des hommes...
La consultante
Évidemment. C’est toujours leur faute ce qui nous arrive ! Si c’est tout ce que vous voyez...
Madame Robert
Je vois maintenant que vous aimeriez bien faire une bonne lessive, parce que vous en avez assez de cette situation...
La consultante
Bien sûr que j’en ai assez !Y a longtemps que je le sais tout ça !
Madame Robert, sortant un revolver
Et que moi, j’en ai assez de vous, vous le savez, ça ? Et que c’est moi qui vais la faire cette lessive, si vous continuez, et en commençant par vous, vous le savez ça ?
La consultante
Mais bien sûr ! Voilà comment il faut que je la fasse, cette lessive, avec un revolver ! C’est justement ce que je ne savais pas. Vous ne pouviez pas me le dire plus tôt, non ?!

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« La porte s’ouvre, un cardinal et un mannequin l’effleurent. Le coude de la jeune fille laisse une traînée de poudre sur sa manche renardée, c’est dimanche et pourtant les anges vomissent des arcs-en-ciel. Elle s’engouffre, presse le bouton 4. La porte s’ouvre, le silence l’affleure. »
Chloé Delaume
Sillages (Suite 411)

La Collection

Un cri Le Soleil oiseleur Une cigale dans la tête Toboggans des maisons Presque le bonheur Rien qu’une ombre inventée Petites proses voyageuses Un rossignol sur le balcon Lettre d’Afrique à une jeune fille morte Quatre écoutes du tonnerre Nuitamment La Belle vitesse L’Appétit de Don Juan Erratiques On disait Mi-ville mi-raisin Tiens bon la rampe Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Dans la présente abjection des mondes Carnets des solitudes Autobiographie d’un autre La Poignée de porte La Mort est en feu Dans le vent du chemin Pour mon ours blanc Marie-Gasparine Le Chat À la Dublineuse Les Chiens du vent Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti)