Le Taureau, la rose, un poème James Sacré

Publication 1990
9,50 EUR (9,00 EUR HT)

Le Taureau, la rose, un poème, James Sacré, poème, 13 pierres noires de Denise Guilbert, coll. Marine, 15x22 cm, 40p., 1990, ISBN : 2.905910.13.5

Présentation

Où on retrouve le fameux boitement du vers et de la syntaxe, les singuliers mots-béquilles sur lesquels le lecteur comme l’auteur s’appuient pour avancer dans le poème, la simplicité presque archaïque des scènes, qui rapprochent encore le poète de celui qui le lit...

Le taureau dessine / Un geste précis / Et rouge assassine / Le monde et midi.

Où on retrouve aussi les influences poétiques médiévales et orientales, chères à l’auteur nomade...

La mise en page, complice du déhanchement de la langue, rend très fidèlement la singularité du style, dans un va-et-vient très souple de la forme à l’informe.

Extrait

Avec sa fesse en feu souple en soie la femme
Son visage en linges doux avec ses dentelles
Son foin les odeurs sa fouine tiède elle
Travaille à des treillis miraculeux des trames

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« On disait
que c’était avant la buée sur les vitres,
que c’était avant la neige sur les trottoirs,
que c’était avant les crêpes qu’on enroule
et avant les histoires du soir. »
Pascal Leclercq
On disait

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Avant les monstres La Langue et ses monstres Le Barillet : variations dramatiques T2 L’Errance, la dérive, la trace L’Italien Musée de l’os et de l’eau Fidèles félidés Mi-ville mi-raisin La Belle vitesse Petit traité d’éducation lubrique L’Enfance est mon pays natal Le Taureau, la rose, un poème Dans le vent du chemin La Ville est mosaïque Labyrinthe L’Enceinte Chambre de feuilles Ombres classées sans suite Goutte d’eau Chants de la tombée des jours Les Macchabs vites Petits bonheurs Fragments d’un meurtre Les Explorateurs Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Tacatam Blues Le Congrès d’automne Le Soleil oiseleur Stilb suivi de Iréniques Non lieu provisoire