Mon chat son chien et le cochon du voisin Clod’Aria

Ouvrage épuisé

Mon chat son chien et le cochon du voisin, Clod'Aria, illustrations de Jean-Louis Pérou, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 1998, 7.50€, ISBN : 9782840310617

Présentation

Clod’Aria ne compte plus les chats qu’elle a accueillis, les
siens et ceux de passage. Ils sont les héros de ce petit
livre : ceux qu’on « embrasse à défaut d’autre chose », « les
galeux, les croûteux, les sans maître » , les chats disparus
qui « miaulent dans (sa) tête » ... II y a aussi le chien de
Monsieur qui squatte « le meilleur fauteuil » ; et puis, le
cochon que le boucher est venu tuer chez le voisin. Un petit
monde souvent souriant et truculent, mais aussi parfois
tragique et violent qui ressemble fort à celui des humains.
Dans des poèmes dégraissés au plus près, Clod’Aria sait
trouver les mots pour dire la tendresse et l’amour, et ceux
pour s’insurger contre la bêtise et l’ignorance qui excluent
ou qui tuent.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« L’aube était là lorsqu’ils sortirent de la ville. C’était le moment des tristes couleurs dans le ciel. »
Hubert Mingarelli
La Source

L’auteur

Le plasticien

La Collection

La Momie de Roland Barthes Résidences secondaires La Langue au chat Capitaine des myrtilles Le Taureau, la rose, un poème On disait Rien qu’une ombre inventée L’Italien Carnets du graphomane La Ville est mosaïque Dans la présente abjection des mondes Matière du temps 2 Casanova et la belle Montpelliéraine Arènes 42 Marie-Gasparine Le Voyageur sans voyage Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Nuitamment Encre Mange-Matin Mobilis in mobilier Le Soleil oiseleur L’Alimentation générale de Tombouctou Bavard au cheval mort et compagnie Ciel inversé 1 Banlieue nord La Halte belge La Ville autour L’Œil tourné Les Madones du trottoir