Parfois Jean-Claude Touzeil

Ouvrage épuisé

Parfois, Jean-Claude Touzeil, illustrations de Maud Legrand, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., première édition en 2001, actuellement épuisé, ISBN : 9782840311706

Présentation

Réédition en 2012.

De page en page s’égrènent de brefs aphorismes de deux ou trois lignes, tous commençant par ce mot « parfois » qui donne l’élan à toutes sortes de pensées, de rêves ou de constats... De parfois en parfois, le poète offre ainsi un parcours original, riche de clins d’œil, de subtils jeux sur les mots et de libres rêveries. Les illustrations doucement colorées l’accompagnent avec discrétion et finesse.
- Notice du CNLJ-JPL.

Extrait

Parfois,
les poètes n’ont même pas,
le monopole de la poésie

Parfois,
on se décide à publier
les inédits de Zidane.

Parfois,
le poète les plombs.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Alors, nous les émerveillés, nous caressons celle à qui nous devons d’avoir vu en quelques secondes l’Amour prendre le visage de l’Insensé, et l’Insensé celui de l’Immortalité. »
Marcel Moreau
Tectonique des femmes

Le plasticien

La Collection

Le Bruissement des mots Stabat Mater Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) Marie-Gasparine Zoophile contant fleurette Pour apprendre la paix à nos enfants Opéré bouffe Les Choses n’en font qu’à leur tête En avant l’enfanfare ! Rien qu’une ombre inventée Lettre d’Afrique à une jeune fille morte Mange-Matin À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Chair de Sienne Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Des rêves au fond des fleurs Le Congrès d’automne Le Faraud séant Les Eaux noires L’Errance, la dérive, la trace L’Alimentation générale de Tombouctou L’Or de l’air Solaire L’Ourlet du ciel Parfois Les Madones du trottoir Rien qui porte un nom Couleur jardin Arènes 42 Le Sens du toucher