Si petits les oiseaux Jacqueline Persini-Panorias

9,00 EUR (8,53 EUR HT)

Si petits les oiseaux, Jacqueline Persini-Panorias, illustrations d'Évelyne Debeire, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 2003, ISBN : 9782840311652

Extrait

Un mot te raconte son histoire.
Il côtoie fourmis noires, fourmis rouges, libellules,
bourdons, grillons et tant d’oiseaux.

Quand les cacarinettes (coccinelles) quittent sa tête,
il se met à penser, à voler, à chanter.

Il frappe à ta porte : toc, toc, toc...,
et te donne toutes les saisons.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« J’étais nu près de Deborah nue, nos moiteurs s’évitaient à présent, nous souriions vaguement et parallèlement à un ventilateur harassé qui grinçait au plafond. Il y avait une douceur extrême à ne plus se sentir beaux ni désirés. Nous n’avons pas dormi, je pense. Quoique le dos collé au drap, nous avons flotté sous d’invisibles palmes. »
François Salvaing
De purs désastres, édition aggravée

Le plasticien

La Collection

Le Bec de la plume Premières poésies (1950-1955) Où patiente la lumière Zoophile contant fleurette Tu me libellules Une voix pour Orphée Le Barillet : variations dramatiques T2 Lavoir de toutes les couleurs Pour apprendre la paix à nos enfants L’Alimentation générale de Tombouctou Chroniques d’un promeneur assis L’Oiseau de nulle part L’Italien Casanova et la belle Montpelliéraine Opéré bouffe Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte Les Montagnes du soir Corps antérieur Carnets du jardin de la Madeleine En avant l’enfanfare ! Le Faraud séant Le Bel aujourd’hui L’Enfant sur la branche Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Le Congrès d’automne Le Chant du destin La Belle vitesse Lettre d’Afrique à une jeune fille morte Le Voyageur sans voyage Journal de l’homme arrêté