Stabat Mater
Jean-Pierre Verheggen

Ouvrage épuisé

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Quand l’été
n’a plus
que la pluie
et les os
que le ciel
est trop bref
pour l’œil
tout se tient
à la vie
à la mort
dans le cœur. »
Louis Dubost
Des sourires et des pommes

Le plasticien

La Collection

Presque le bonheur Le Vingt-deux octobre Villégiatures & Cie Le Jour se lève encore Couleur jardin Sillages La Close Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte Pleine lucarne Fragments d’un désastre Avec des ailes Insensément ton corps La Ville est mosaïque Le Loir atlantique Crobards et mounièques Non lieu provisoire Tiens bon la rampe Le Bel aujourd’hui L’Impatience Triptike Où patiente la lumière La Source Maintenant la nuit Le Faraud séant Stabat Mater Les Montagnes du soir L’Enceinte Dans la présente abjection des mondes Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Le Taureau, la rose, un poème