Une clarté de passage Jean-Pierre Spilmont

Publication 1996
10,00 EUR (9,48 EUR HT)

Une clarté de passage, Jean-Pierre Spilmont, récits et poèmes, 9 dessins de Roland Dutel, Coll. Marine, 14x21,5 cm, 56p., 1996, ISBN : 2.905910.71.2

Extrait

PRESSE :
(...) « Une clarté de passage » est un livre de total consentement à prendre, à recevoir. Un livre d’amour en somme. Avec juste ce qu’il faut de retenue pour libérer le regard entre les signes. On y découvre les illustrations de Roland Dutel : des stèles sur lesquelles on retrouve à chaque fois la terre, le ciel et l’homme dans un constant combat. Dans “Vers un matin sans cicatrice” (Paroles d’Aube, 1994), Spilmont écrivait : « Oui, c’est peut-être ça l’écriture : l’archéologie d’un possible qui rende moins irrépressible l’angoisse, en lui laissant sa part féconde ». Incontestablement “Une clarté de passage” a à voir avec cette écriture-là.
- Corinne Robert in : Le Matricule des Anges Numéro 019, mars-avril 1997

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« C’est une émeute, avait dit l’un des hommes. Un soulèvement populaire, avait ajouté l’autre. Les carabiniers du village avaient fini par se décider à venir voir ce qui se passait. Ils avaient aidé les deux hommes à remonter dans leur autocar qui s’était enfui. À Santa Maria di Momentana, les maçons avaient achevé de monter le mur de briques. La Madonna était cloîtrée, hiératique. En bas, trois femmes caressaient l’enfant sous la robe qui frémissait. Le printemps était là en cette année 1944. »
Michaël Glück
L’Enceinte

Le plasticien

La Collection

Musée de l’os et de l’eau Capitaine des myrtilles Le Bruissement des mots Monsieur l’évêque avec ou sans mitre Un alibi de rêve Vladivostok, aller simple De purs désastres, édition aggravée Goutte d’eau Le Vingt-deux octobre Un oursin Les Montagnes du soir Le Réel En avant l’enfanfare ! L’Alimentation générale de Tombouctou Rire parmi les hirondelles Animalimages La Poignée de porte L’Homme traversé Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Villégiatures & Cie Entrée en matière L’Existence poétique La Source Chants de la tombée des jours Crobards et mounièques Course libre La Ville autour À la Dublineuse Insensément ton corps La Tombe d’un jeu d’enfant