33 Voix
Francis Dannemark

publication 2002
17,50 € (16,59 € HT)

33 Voix, Francis Dannemark, poèmes traduits en 33 langues, hors collection, 17x24 cm, 96 p., 2002, ISBN : 2.913388.32.9

Présentation

33 voix, c’est un vieux rêve : réunir des poèmes accompagnés chacun d’une traduction dans ne langue différente, et composer ainsi un livre en forme de paisible tour de Babel.
33 voix, ce sont donc des poèmes anciens et nouveaux, écrits en français et traduits en albanais, en allemand, en anglais, en arabe, en berbère, en bulgra, en catalan, en chinois, en créole, en danois, en espgnol, en finnois, en gaélique, en gallois, en grec, en hébreu, en hongrois, en italien, en japonais, en kud, en lingala, en néerlandais, en occitan, en picard, en polonais, en portugais, n roumain, en russe, en suédois, en turc, en viêtnamien et en wallon. Autant de langues, autant de musiques ; et au fond, toujours la même histoire.

Extrait

Shaping the future
Les grands joueurs d’échecs,
depuis la nuit des temps et l’aube des jours,
savent cela : il s’agit,
non pas de croire que l’on va créer une nouvelle partie,
mais de deviner dans laquelle
on se trouve engagé
Ainsi la forme du futur ne s’invente pas,
elle se retrouve.
Et ne surprend pas
celui qui s’est laissé prendre par elle.
Shaping the future
Els grans jugadors d’escas,
des de la nit dels temps i l’alba dels dies,
coneixen això : es tracta
no de creure en la creació d’una nova partita,
sinó endevinar en quina
ens trobem ara submergits
Així la forma del futur no s’inventa,
es retroba.
I no sorprèn
a qui s’ha deixat posseir per ella.
- Tradutcion catalane : Jep Gouzy

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Dans trente ans maximum, ce serait l’hospice, car sans femme ni enfants, qui s’occuperait du vieillard libidineux que je serais devenu ? Est-ce que je baverais sur les infirmières ? Allongé dans mon cercueil, est-ce que je banderais encore ? »
Christian Garcin
Circé ou Une agonie d’insecte

L’auteur

La Collection

Tacatam Blues La Nuit du libertin Crobards et mounièques Un éditeur... Voilà ! Vladivostok, aller simple Course libre Premières poésies (1950-1955) Tu me libellules Bavard au cheval mort et compagnie Matière du temps 2 Banlieue nord Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Capitaine des myrtilles Rien qu’une ombre inventée En toutes circonstances Une voix pour Orphée Carnets du graphomane Circé ou Une agonie d’insecte Les Eaux noires Mi-ville mi-raisin L’Impatience Valleuse L’Alimentation générale de Tombouctou Zoophile contant fleurette Un alibi de rêve En herbe La Peur et son éclat Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Sillages Les Madones du trottoir