Arènes 42
Jacques Moulin

publication 2001
7,50 € (7,11 € HT)

Arènes 42, Jacques Moulin, poèmes, 5 dessins de Marc Degois, coll. L'Anthrope, 12x16,5 cm, 32 p., 2001, ISBN : 2.913388.27.2

Présentation

D’une rue éventrée par des travaux qui la fouillent, des arènes qui s’y trouvent, Jacques Moulin tire une lente évocation d’un lieu qui quitte ceux qui l’habitent... Poèmes en proses resserrées, qui alternent avec des vers qui plongent comme carotte dans un sol dévasté, Arènes 42 saisit ce moment où le paysage se défait, exhumant pierres du passé et ciel nouveau. Et c’est un adieu alors qu’on doit faire à un espace où l’on a habité. Jacques Moulin joue de la précision du lexique pour faire surgir dans l’abstraction des éléments une réelle présence.

Extrait

« J’habite un pied-à-l’air. On sent mieux la respiration du vent qui vient reprendre diaphragme juste à la jointure des toits, entre tuiles et lucarnes. Le matin on est à l’orchestre, celui des corneilles qui “rauqualisent” à même le houppier. »

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« doré roux
printemps roux
vu le loup
sexe roux »
James Sacré
Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Quatre écoutes du tonnerre Un alibi de rêve L’Insu Coquerets et coquerelles La Liesse populaire en France Les Explorateurs L’Etoffe des Corps 33 Voix Premières poésies (1950-1955) Encyclopédie cyclothymique L’Indifférent La Poignée de porte Insensément ton corps Dans les jardins mouillés Toboggans des maisons À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Chants de la tombée des jours La Tombe d’un jeu d’enfant Petit traité d’éducation lubrique L’Impatience Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas Matière du temps 2 La Couleur tensive L’Absent Les Mots d’Alice Dans la présente abjection des mondes On disait Fragments d’un meurtre Lavoir de toutes les couleurs Carnets respiratoires