Actualité Décès de Pierre Autin-Grenier

, par Hélène Boinard


C’est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès de Pierre Autin-Grenier, qui nous a quittés le samedi 12 avril 2014 à Lyon. Nous nous associons à la peine de sa femme Aline et de ses nombreux amis.
Mourir ne dure jamais très longtemps, vivre, guère plus. (Jours anciens)

C’est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès de Pierre Autin-Grenier, qui nous a quittés le samedi 12 avril 2014 à Lyon. Nous nous associons à la peine de sa femme Aline et de ses nombreux amis.
Mourir ne dure jamais très longtemps, vivre, guère plus. (Jours anciens)

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Dans trente ans maximum, ce serait l’hospice, car sans femme ni enfants, qui s’occuperait du vieillard libidineux que je serais devenu ? Est-ce que je baverais sur les infirmières ? Allongé dans mon cercueil, est-ce que je banderais encore ? »
Christian Garcin
Circé ou Une agonie d’insecte

Lettre d’Afrique à une jeune fille morte Rire parmi les hirondelles Les Madones du trottoir Résidences secondaires Les Choses n’en font qu’à leur tête Goutte d’eau Chambre de feuilles L’Absent L’Enfant sur la branche L’Enfance est mon pays natal Fidèles félidés Le Vingt-deux octobre L’Italien 33 Voix Une clarté de passage Premières poésies (1950-1955) Les Visages et les voix Dans les jardins mouillés Lavoir de toutes les couleurs L’Etoffe des Corps Ombres classées sans suite La Traversée des grandes eaux L’Or de l’air La Poignée de porte Le Sens du toucher Le Barillet : variations dramatiques T2 L’Incomparable promenade À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) En herbe Pour mon ours blanc