Des garous et des loups
Pascal Leclercq

9,00 € (8,53 € HT)

Des garous et des loups, Pascal Leclercq, illustrations de Christine Dècle, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 2004, ISBN : 9782840311805

Présentation

Des garous et des loups sont l’occasion de reprendre un personnage emblématique du conte (toutefois, il s’agit bien de poèmes ici) en s’en moquant tendrement de manière à calmer les craintes des enfants. Au passage, l’auteur égratigne néanmoins les croyances des adultes ou philosophe sur leur manière de se comporter. Un garou se fait teinter le poil en jaune canari, un autre joue aux dés toute la nuit, un troisième fait son baluchon et part à tout jamais... La première partie du livre est une variation sur la pomme ; dans la troisième partie, un âne veut désespérément s’appeler Martin et rencontrer « l’âne sœur ». Dans ce livre aux belles illustrations colorées, les mythes et préoccupations de tous âges se rencontrent en toute simplicité. Peut-on retenir un garou / lorsqu’il a vu passer un loup ?
- Dans le catalogue en ligne de la Bibliothèque de Flêtre

Extrait

Dans les bois de chez moi
un garou deux garous
jouent à loup es-tu là
le loup les observe amusé
il faut préciser qu’un garou sans loup
n’est rien du tout !

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« oui
chacun
s’inquiétait
de
la
bonne
moralité
de
la
queue »
Raymond Federman
À la queue leu leu

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Villégiatures & Cie Animalimages L’Alimentation générale de Tombouctou Le Jour se lève encore Musée de l’os et de l’eau Lettre d’Afrique à une jeune fille morte L’Absent Le Congrès d’automne Des garous et des loups Le Bel aujourd’hui Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Colomb, Cortez & Cie Une cigale dans la tête Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas Fragments du solstice Dits d’elle À la Dublineuse Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Le Pôle magnétique Rimbaud, la tentation du soleil L’Existence poétique L’Œuvre au Nord Capitaine des myrtilles Les Macchabs vites Un cri C’est papa qui conduit le train L’Indifférent L’Or de l’air Où patiente la lumière Dans les jardins mouillés