La Belle vitesse
Ariane Dreyfus

7,50 € (7,11 € HT)

La Belle vitesse, Ariane Dreyfus, illustrations de Valérie Linder, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 56 p., 2002, ISBN : 9782840311324

Présentation

« Ce livre, je l’ai voulu traversé par la vitesse des enfants qui grandissent, l’enfance ne peut pas rester, les enfants sont toujours en train de disparaître.
Ainsi la poésie est-elle ce lieu où on peut appuyer sa tête un moment, son front en plein cœur de l’absence.
En veillant à ne pas serrer trop fort ceux qui comptent, que le poème reçoive aussi la fine vibration d’un visage unique. Qu’il contienne, hisse nos trésors jusqu’à l’inoubliable mais qu’il ne paralyse pas la vie : maintenir l’équilibre entre un dire aussi direct que la nudité, ce qui est le plus beau quand on y parvient, comme peau contre peau, et on ne pense à rien, tout est là, et ce besoin de la forme, qui apaise, éclaire, transmet. »

Extrait

Certains matins, ils pépient
plus que des oiseaux :
la nuit n’ose plus rien dire
alors nous ouvrons les yeux

les branches étaient
des chambres

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Ce que nous entendions par ’peinture’ il y a peu de temps encore n’occupe plus aujourd’hui qu’une place infime dans le territoire de tout ce qui revendique ce nom. »
Christian Prigent
Le Sens du toucher

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Carnets du jardin de la Madeleine L’Œuvre au Nord Insensément ton corps Maintenant la nuit Une voix pour Orphée Fragments du solstice Fragments d’une ville fantôme La Langue et ses monstres Monsieur l’évêque avec ou sans mitre Tectonique des femmes Bavard au cheval mort et compagnie Presque le bonheur Le Pôle magnétique À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Une cigale dans la tête Petit Traité d’éducation lubrique (édition 2010) Profondeur du champ de vol Rien qui porte un nom Quatre écoutes du tonnerre Stilb suivi de Iréniques La Peur et son éclat L’Ordinaire, la métaphysique Tacatam Blues Fin’ Amor Non lieu provisoire Nuitamment 33 Voix La Poignée de porte Vladivostok, aller simple Crobards et mounièques