Mon chat son chien et le cochon du voisin
Clod’Aria

Ouvrage épuisé

Mon chat son chien et le cochon du voisin, Clod'Aria, illustrations de Jean-Louis Pérou, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 1998, 7.50€, ISBN : 9782840310617

Présentation

Clod’Aria ne compte plus les chats qu’elle a accueillis, les
siens et ceux de passage. Ils sont les héros de ce petit
livre : ceux qu’on « embrasse à défaut d’autre chose », « les
galeux, les croûteux, les sans maître » , les chats disparus
qui « miaulent dans (sa) tête » ... II y a aussi le chien de
Monsieur qui squatte « le meilleur fauteuil » ; et puis, le
cochon que le boucher est venu tuer chez le voisin. Un petit
monde souvent souriant et truculent, mais aussi parfois
tragique et violent qui ressemble fort à celui des humains.
Dans des poèmes dégraissés au plus près, Clod’Aria sait
trouver les mots pour dire la tendresse et l’amour, et ceux
pour s’insurger contre la bêtise et l’ignorance qui excluent
ou qui tuent.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Trois hérons traversent le ciel de Nantes,
un beau soir de mars de l’an mil neuf cent nonante
neuf : j’ai noté au vol ce hiéroglyphe. »
Jean-Pierre Chambon
Labyrinthe

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Des rêves au fond des fleurs Le Bel aujourd’hui L’Indifférent La poésie est facile Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte Goutte d’eau Billet pour le Pays doré Carnets du jardin de la Madeleine À la Dublineuse Lettre d’Afrique à une jeune fille morte L’Enfance est mon pays natal Le Pôle magnétique Le Sens du toucher La Toile de la foraine - Lyon : portrait La Mort de Woyzeck Poèmes poids plume C’est l’Eté Fragments du solstice Coquerets et coquerelles Toro Un alibi de rêve Les Chiens du vent L’Insu Avant les monstres Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Pays simple Où qu’on va après ? Toboggans des maisons Erratiques La Mort est en feu