Mon chat son chien et le cochon du voisin
Clod’Aria

Ouvrage épuisé

Mon chat son chien et le cochon du voisin, Clod'Aria, illustrations de Jean-Louis Pérou, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 1998, 7.50€, ISBN : 9782840310617

Présentation

Clod’Aria ne compte plus les chats qu’elle a accueillis, les
siens et ceux de passage. Ils sont les héros de ce petit
livre : ceux qu’on « embrasse à défaut d’autre chose », « les
galeux, les croûteux, les sans maître » , les chats disparus
qui « miaulent dans (sa) tête » ... II y a aussi le chien de
Monsieur qui squatte « le meilleur fauteuil » ; et puis, le
cochon que le boucher est venu tuer chez le voisin. Un petit
monde souvent souriant et truculent, mais aussi parfois
tragique et violent qui ressemble fort à celui des humains.
Dans des poèmes dégraissés au plus près, Clod’Aria sait
trouver les mots pour dire la tendresse et l’amour, et ceux
pour s’insurger contre la bêtise et l’ignorance qui excluent
ou qui tuent.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« oui
chacun
s’inquiétait
de
la
bonne
moralité
de
la
queue »
Raymond Federman
À la queue leu leu

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Quatre écoutes du tonnerre L’Etoffe des Corps La poésie est facile L’Ordinaire, la métaphysique Maélo Le Voyageur sans voyage La Traversée des grandes eaux Le Bruissement des mots Lettre d’Afrique à une jeune fille morte Vladivostok, aller simple Petites proses voyageuses Une voix pour Orphée Une clarté de passage Fragments d’un meurtre Un cri Encyclopédie cyclothymique Goutte d’eau À la Dublineuse Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas C’est des poèmes ? Tacatam Blues Mon chat son chien et le cochon du voisin gLoire(s) De purs désastres, édition aggravée La Liesse populaire en France Triptike La Ville autour Course libre L’Enceinte Où patiente la lumière