Actualité Théâtre : Christian Prigent à Montpellier le 1er Avril 2006

, par Hélène Boinard


Une phrase pour ma mère, de Christian Prigent, est un long lamento-bouffe, une « phrase » unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions. Autobiographie fantasmée, son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à cette figure à la fois tutélaire et défigurée de la mère. La pièce interprétée par Jean-Marc Bourg de la Cie Labyrinthes se joue à 19h au théâtre Jean Vilar à Montpellier, 155 Rue de Bologne. Rens / réserv. 04 67 40 41 39. 5€.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Nietzsche, comme une puissante tape dans le dos ou ce coup de poing sur la tête dont parle Kafka à propos des bons livres »
René Pons
Carnets des solitudes

L’Italien Stabat Mater Fidèles félidés Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Corps antérieur Nuitamment Les Mots d’Alice La Nuit du libertin La Traversée des grandes eaux Maintenant la nuit La Mort est en feu L’Errance, la dérive, la trace Crobards et mounièques Poèmes et lettres d’amour La Langue au chat Presque le bonheur Maélo Une cigale dans la tête La Chambre bouleversée Des étoiles sur les genoux Mon chat son chien et le cochon du voisin L’Ordinaire, la métaphysique L’Enceinte La Mort de Woyzeck Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas Rimbaud, la tentation du soleil Premières poésies (1950-1955) Les Explorateurs Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Le Soleil oiseleur