Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives
Lionel Bourg

publication 1990
7,50  (7,11  HT)

Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives, Lionel Bourg, essai, coll. L'Anthrope, 12x16.5 cm, 32 p., 1990, ISBN : 2.905910.19.4

Présentation

J’imagine le Palais Idéal rendu à cette superbe inexistence. Croulant sous la végétation, lacéré, on ne devinerait ce qui palpite là, hasard géologique ou aberrante stratification couvrant racloirs néolithiques et coquillages méditerranéens, vieille brouette tendant ses brad d’orante vers des dieux taciturnes, île squelettique, blancs coraux arasés ou mains moulées dans la glaise, alors que le promeneur, ramassant sans y penser quelque caillou étrange, se demanderait quelle preuve entre ses doigts résiste à l’examen de maintes circonstances atténuantes, et que pressant soudain le pas il s’en irait inquiet de cette culpabilité en lui ravageant l’infernale innocence.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« oui
chacun
s’inquiétait
de
la
bonne
moralité
de
la
queue »
Raymond Federman
À la queue leu leu

L’auteur

La Collection

Un habitué des courants d’air Le Taureau, la rose, un poème Monsieur l’évêque avec ou sans mitre Chants de la tombée des jours Le Voyageur sans voyage Où qu’on va après ? Profondeur du champ de vol Faire des études pour être mendiant Solaire Fin’ Amor En toutes circonstances Les Choses n’en font qu’à leur tête Le Faraud séant Poèmes et lettres d’amour 33 Voix Chair de Sienne Cheminement vers le rien Pour apprendre la paix à nos enfants Une cigale dans la tête Le Barillet : variations dramatiques T2 Fragments du solstice Chroniques d’un promeneur assis Un oursin Le Bel aujourd’hui Opéré bouffe Non lieu provisoire C’est des poèmes ? Villégiatures & Cie Encre Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas