Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Jardin comme posé
dans ma mémoire j’ai neuf ans.
Le tilleul est rutilant le
silence éclabousse au milieu de l’été et
tant d’abeilles dans les branches.
Ce que je peux m’emmerder ! »
Dominique Fabre
Avant les monstres

L’Impossible Manque Fragments d’une ville fantôme Les Mots d’Alice Faire des études pour être mendiant Ombres classées sans suite Tu me libellules C’est l’Eté C’est papa qui conduit le train La Langue et ses monstres La hulotte n’a pas de culotte La Close Si petits les oiseaux Le Bec de la plume Cheminement vers le rien L’Ombre nue Le Jour se lève encore Rien qu’une ombre inventée Sillages Fin’ Amor Premières poésies (1950-1955) Petits bonheurs Tacatam Blues L’Etoffe des Corps C’est des poèmes ? La Mort est en feu Encyclopédie cyclothymique Pays simple Entrée en matière Goutte d’eau Dans les jardins mouillés