L'auteur
Prigent Christian

Présentation

Photographie © de Fabrice Poggiani.

Christian Prigent est né en Bretagne en 1945. Poète, essayiste, romancier et performer, il vit actuellement en Bretagne, après de longs séjours à Rome et à Berlin. Il a fondé en 1969 et dirigé jusqu’en 1993 la revue et la collection TXT. Il a ouvert tout un pan de la poésie et de la pensée, et a collaboré à de nombreuses revues. Il est l’auteur chez P.O.L d’Une phrase pour ma mère, Grand-mère Quéquette et Demain je meurs. Il donne dans le monde entier des lectures spectaculaires de son œuvre.

Bibliographie

Chez P.O.L. :
- Demain je meurs, 2007 (Prix Louis Guilloux)
- Ce qui fait tenir, 2005
- L’Incontenable, 2004
- Grand-mère Quéquette, 2003
- Presque tout, 2002
- Salut les anciens, salut les modernes, 2000
- L’Ame, 2000
- Dum pendet filius, 1997
- Une phrase pour ma mère, 1996
- Une erreur de la nature, 1996
- A quoi bon encore des poètes ?, 1996
- Ecrit au Couteau, 1993
- Ceux qui merdRent, 1991
- Commencement, 1989

Chez d’autres éditeurs

Poésie/fiction :
- Comment ça marche, Carte Blanche/ESBA, 2005
- Le Professeur, Al Dante, 1999 (réédition, 2001)
- Album du Commencement, Ulysse fin de siècle, 1997
- Glossomanies, L’Ambedui, 1996
- Un fleuve, Carte blanche, 1993
- Notes sur le déséquilibre, Carte blanche, 1988
- Deux dames au bain, L’un dans l’autre, 1984
- Peep-Show, Cheval d’Attaque, 1984
- Journal de l’oeuvide, Carte blanche, 1982
- Paysage, avec vols d’oiseaux, Carte blanche, 1982
- Voilà les sexes, Luneau-Ascot, 1981
- Oeuf-glotte, Christian Bourgeois, 1979
- Power/powder, Christian Bourgeois, 1977
- Hacettepe University Bulletin, Ecbolade, 1976
- L’Main, L’énergumène, 1975
- La Mort de l’Imprimeur, Génération, 1975
- La Femme dans la Neige, Génération, 1971
- La Belle Journée, Chambelland, 1969

Essais :
- Réel = point zéro, Weidlerverlag, 2001
- Viallat la main perdue, Voix, 1996
- Comme la peinture (Daniel Dezeuze), Yvon Lambert, 1983
- Le Groin et le Menhir (Denis Roche), Seghers, 1977


6 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Quand l’été
n’a plus
que la pluie
et les os
que le ciel
est trop bref
pour l’œil
tout se tient
à la vie
à la mort
dans le cœur. »
Louis Dubost
Des sourires et des pommes

Saint-Jean JacquelineRouzé StéphaneMillard FannyMahoux PaulHarpman JacquelineKoch ErikAlloy MariePirotte Jean-ClaudePérou Jean-LouisBadaire Jean-GillesAzri SmailGuilbert DeniseMoreau Jean-DavidPlamont Jean-YvesMonnereau MichelLinder ValériePons RenéCliff WilliamLeick JoëlMinière ClaudeDebove SarahVivin BertrandPleynet MarcelinSarthou ClaudeMérillon GeorgesOjog ElenaBollPruvost BernardVerheggen Jean-PierreNouwynck Isabelle
Chair de Sienne Ciel inversé 1 L’Or de l’air La Peur et son éclat Maintenant la nuit Stilb suivi de Iréniques Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives C’est l’Eté L’Enceinte Rien qu’une ombre inventée Lavoir de toutes les couleurs Poèmes poids plume L’Enfance est mon pays natal Quatre écoutes du tonnerre En toutes circonstances La hulotte n’a pas de culotte La Traversée des grandes eaux Carnets respiratoires L’Etoffe des Corps Le Vingt-deux octobre Mon chat son chien et le cochon du voisin Des étoiles sur les genoux Bavard au cheval mort et compagnie Le Voyageur sans voyage Les Madones du trottoir Tu me libellules Valleuse Fragments du solstice Où patiente la lumière Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas