L'auteur
Prigent Christian

Présentation

Photographie © de Fabrice Poggiani.

Christian Prigent est né en Bretagne en 1945. Poète, essayiste, romancier et performer, il vit actuellement en Bretagne, après de longs séjours à Rome et à Berlin. Il a fondé en 1969 et dirigé jusqu’en 1993 la revue et la collection TXT. Il a ouvert tout un pan de la poésie et de la pensée, et a collaboré à de nombreuses revues. Il est l’auteur chez P.O.L d’Une phrase pour ma mère, Grand-mère Quéquette et Demain je meurs. Il donne dans le monde entier des lectures spectaculaires de son œuvre.

Bibliographie

Chez P.O.L. :
- Demain je meurs, 2007 (Prix Louis Guilloux)
- Ce qui fait tenir, 2005
- L’Incontenable, 2004
- Grand-mère Quéquette, 2003
- Presque tout, 2002
- Salut les anciens, salut les modernes, 2000
- L’Ame, 2000
- Dum pendet filius, 1997
- Une phrase pour ma mère, 1996
- Une erreur de la nature, 1996
- A quoi bon encore des poètes ?, 1996
- Ecrit au Couteau, 1993
- Ceux qui merdRent, 1991
- Commencement, 1989

Chez d’autres éditeurs

Poésie/fiction :
- Comment ça marche, Carte Blanche/ESBA, 2005
- Le Professeur, Al Dante, 1999 (réédition, 2001)
- Album du Commencement, Ulysse fin de siècle, 1997
- Glossomanies, L’Ambedui, 1996
- Un fleuve, Carte blanche, 1993
- Notes sur le déséquilibre, Carte blanche, 1988
- Deux dames au bain, L’un dans l’autre, 1984
- Peep-Show, Cheval d’Attaque, 1984
- Journal de l’oeuvide, Carte blanche, 1982
- Paysage, avec vols d’oiseaux, Carte blanche, 1982
- Voilà les sexes, Luneau-Ascot, 1981
- Oeuf-glotte, Christian Bourgeois, 1979
- Power/powder, Christian Bourgeois, 1977
- Hacettepe University Bulletin, Ecbolade, 1976
- L’Main, L’énergumène, 1975
- La Mort de l’Imprimeur, Génération, 1975
- La Femme dans la Neige, Génération, 1971
- La Belle Journée, Chambelland, 1969

Essais :
- Réel = point zéro, Weidlerverlag, 2001
- Viallat la main perdue, Voix, 1996
- Comme la peinture (Daniel Dezeuze), Yvon Lambert, 1983
- Le Groin et le Menhir (Denis Roche), Seghers, 1977


6 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« On disait
que c’était avant la buée sur les vitres,
que c’était avant la neige sur les trottoirs,
que c’était avant les crêpes qu’on enroule
et avant les histoires du soir. »
Pascal Leclercq
On disait

Paraggio Jean-PierrePerret RodolpheRenard ThierryHàn FrançoiseGrojnowski OlivierMiège-Simansky DeniseLekeuche PhilippeBadaire Jean-GillesPlamont Jean-YvesAbeille JacquesLeblanc CatherineMinière ClaudeSarthou ClaudeDelaume, ChloéSautou ÉricDezeuze DanielKhodja FrédéricTouillier ColetteMaccheroni HenriMichaux HenriMerlet AnahMagnus TeddyDelaroyère ThierryKoch ErikBrémond JacquesSpilmont Jean-PierreBonnet GeorgesRoussel AlainClauzel JacquesMoreno Salvador
L’Evolution des paysages Toro Erratiques gLoire(s) La poésie est facile Mi-ville mi-raisin Les Madones du trottoir Le Réel L’Œil tourné Le Chant du destin Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives La Poignée de porte Des rêves au fond des fleurs Sillages Capitaine des myrtilles L’Appétit de Don Juan Le Faraud séant La Source La Traversée des grandes eaux L’Imaginaire & Matières du seuil En avant l’enfanfare ! La hulotte n’a pas de culotte La Chambre bouleversée Pour mon ours blanc Dans le vent du chemin Tectonique des femmes Le Bel aujourd’hui Insensément ton corps Non lieu provisoire Chambre de feuilles