L'auteur
Prigent Christian

Présentation

Photographie © de Fabrice Poggiani.

Christian Prigent est né en Bretagne en 1945. Poète, essayiste, romancier et performer, il vit actuellement en Bretagne, après de longs séjours à Rome et à Berlin. Il a fondé en 1969 et dirigé jusqu’en 1993 la revue et la collection TXT. Il a ouvert tout un pan de la poésie et de la pensée, et a collaboré à de nombreuses revues. Il est l’auteur chez P.O.L d’Une phrase pour ma mère, Grand-mère Quéquette et Demain je meurs. Il donne dans le monde entier des lectures spectaculaires de son œuvre.

Bibliographie

Chez P.O.L. :
- Demain je meurs, 2007 (Prix Louis Guilloux)
- Ce qui fait tenir, 2005
- L’Incontenable, 2004
- Grand-mère Quéquette, 2003
- Presque tout, 2002
- Salut les anciens, salut les modernes, 2000
- L’Ame, 2000
- Dum pendet filius, 1997
- Une phrase pour ma mère, 1996
- Une erreur de la nature, 1996
- A quoi bon encore des poètes ?, 1996
- Ecrit au Couteau, 1993
- Ceux qui merdRent, 1991
- Commencement, 1989

Chez d’autres éditeurs

Poésie/fiction :
- Comment ça marche, Carte Blanche/ESBA, 2005
- Le Professeur, Al Dante, 1999 (réédition, 2001)
- Album du Commencement, Ulysse fin de siècle, 1997
- Glossomanies, L’Ambedui, 1996
- Un fleuve, Carte blanche, 1993
- Notes sur le déséquilibre, Carte blanche, 1988
- Deux dames au bain, L’un dans l’autre, 1984
- Peep-Show, Cheval d’Attaque, 1984
- Journal de l’oeuvide, Carte blanche, 1982
- Paysage, avec vols d’oiseaux, Carte blanche, 1982
- Voilà les sexes, Luneau-Ascot, 1981
- Oeuf-glotte, Christian Bourgeois, 1979
- Power/powder, Christian Bourgeois, 1977
- Hacettepe University Bulletin, Ecbolade, 1976
- L’Main, L’énergumène, 1975
- La Mort de l’Imprimeur, Génération, 1975
- La Femme dans la Neige, Génération, 1971
- La Belle Journée, Chambelland, 1969

Essais :
- Réel = point zéro, Weidlerverlag, 2001
- Viallat la main perdue, Voix, 1996
- Comme la peinture (Daniel Dezeuze), Yvon Lambert, 1983
- Le Groin et le Menhir (Denis Roche), Seghers, 1977


6 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Nietzsche, comme une puissante tape dans le dos ou ce coup de poing sur la tête dont parle Kafka à propos des bons livres »
René Pons
Carnets des solitudes

Fourcassié SylvainPlamont Jean-YvesBeeckman LéoBourg LionelSalvayre LydieBadaire Jean-GillesFaye ÉricDezeuze DanielSaint-Jean JacquelineCourtade FabienneDècle ChristineLambersy WernerMoulin JacquesSautou ÉricDelaroyère ThierryCliff WilliamHeld JacquelineAzri SmailSilvain PierreOuters Jean-LucSenges PierreAquindo SergioGuilbaud LuceGrenouilleau SophieVernet JoëlViannay MoniqueVenaille FranckMakoFabbri RobertVoigt Christine
L’Alimentation générale de Tombouctou L’Absent Un habitué des courants d’air Lettre d’Afrique à une jeune fille morte Le Bec de la plume Coquerets et coquerelles Le Bruissement des mots Casanova et la belle Montpelliéraine La Belle vitesse Ombres classées sans suite Une clarté de passage Une cigale dans la tête La Momie de Roland Barthes L’Indifférent Bavard au cheval mort et compagnie Encyclopédie cyclothymique Vladivostok, aller simple Valleuse Premières poésies (1950-1955) La Close L’Œuvre au Nord L’Errance, la dérive, la trace Zoophile contant fleurette L’Incomparable promenade L’Or de l’air Variations sur des carnets Goutte d’eau Des rêves au fond des fleurs L’Ourlet du ciel Toro