L'auteur
Prigent Christian

Présentation

Photographie © de Fabrice Poggiani.

Christian Prigent est né en Bretagne en 1945. Poète, essayiste, romancier et performer, il vit actuellement en Bretagne, après de longs séjours à Rome et à Berlin. Il a fondé en 1969 et dirigé jusqu’en 1993 la revue et la collection TXT. Il a ouvert tout un pan de la poésie et de la pensée, et a collaboré à de nombreuses revues. Il est l’auteur chez P.O.L d’Une phrase pour ma mère, Grand-mère Quéquette et Demain je meurs. Il donne dans le monde entier des lectures spectaculaires de son œuvre.

Bibliographie

Chez P.O.L. :
- Demain je meurs, 2007 (Prix Louis Guilloux)
- Ce qui fait tenir, 2005
- L’Incontenable, 2004
- Grand-mère Quéquette, 2003
- Presque tout, 2002
- Salut les anciens, salut les modernes, 2000
- L’Ame, 2000
- Dum pendet filius, 1997
- Une phrase pour ma mère, 1996
- Une erreur de la nature, 1996
- A quoi bon encore des poètes ?, 1996
- Ecrit au Couteau, 1993
- Ceux qui merdRent, 1991
- Commencement, 1989

Chez d’autres éditeurs

Poésie/fiction :
- Comment ça marche, Carte Blanche/ESBA, 2005
- Le Professeur, Al Dante, 1999 (réédition, 2001)
- Album du Commencement, Ulysse fin de siècle, 1997
- Glossomanies, L’Ambedui, 1996
- Un fleuve, Carte blanche, 1993
- Notes sur le déséquilibre, Carte blanche, 1988
- Deux dames au bain, L’un dans l’autre, 1984
- Peep-Show, Cheval d’Attaque, 1984
- Journal de l’oeuvide, Carte blanche, 1982
- Paysage, avec vols d’oiseaux, Carte blanche, 1982
- Voilà les sexes, Luneau-Ascot, 1981
- Oeuf-glotte, Christian Bourgeois, 1979
- Power/powder, Christian Bourgeois, 1977
- Hacettepe University Bulletin, Ecbolade, 1976
- L’Main, L’énergumène, 1975
- La Mort de l’Imprimeur, Génération, 1975
- La Femme dans la Neige, Génération, 1971
- La Belle Journée, Chambelland, 1969

Essais :
- Réel = point zéro, Weidlerverlag, 2001
- Viallat la main perdue, Voix, 1996
- Comme la peinture (Daniel Dezeuze), Yvon Lambert, 1983
- Le Groin et le Menhir (Denis Roche), Seghers, 1977


6 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Aucun visage ne paraissait jamais aux wagons. Le train bleu n’avait pas de fenêtres.
La glace voilait tout. »
Pierre Cendors
Le Voyageur sans voyage

Fabbri RobertGuilbaud LuceRebaud DavidSigg IvanBadaire Jean-GillesMérillon GeorgesPeigny RéjaneMoreau Jean-DavidMérillon GeorgesLe Bayon GeorgesChamplong YohannRoy Marcelle Jimenez AlfonsoSautou ÉricLaporte RogerJaboulay HenriTaris JacquesRenard ThierryCrespin MichelVerheggen Jean-PierreParaggio Jean-PierrePérou Jean-LouisTouillier ColetteDaeninckx DidierGarralon ClaireFarish CatherineNoiret GérardBrianti JacquesMechtiltSalvaing François
À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Le Bec de la plume Des rêves au fond des fleurs Toboggans des maisons Chroniques d’un promeneur assis De purs désastres, édition aggravée Fragments d’un désastre Petit traité d’éducation lubrique Course libre La Halte belge Chambre de feuilles Les Mots d’Alice C’est l’Eté Le Vingt-deux octobre Lavoir de toutes les couleurs Non lieu provisoire Le Perron Le Faraud séant L’Etoffe des Corps Un rossignol sur le balcon Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) L’Or de l’air Si petits les oiseaux Carnets du jardin de la Madeleine Autobiographie d’un autre Le Bel aujourd’hui Goutte d’eau Où qu’on va après ? Fragments d’une ville fantôme La Ville autour