Actualité À Rennes, une représentation inspirée des œuvres de Christian Prigent

, par Hélène Boinard

Les 24 et 25 novembre 2017 à 20h30 auront lieu les représentations de Saoul silence suivi de Expérience n° hein ? de Stéphane Keruel, par la Compagnie Le Chant de la carpe.
Un solo bicéphale composé d’un larynx et d’un saxophone nous entraîne dans l’exploration jubilatoire des hiatus entre corps et langue, mot et chose, poésie et réel. Il s’agit de faire perdre au langage un peu de sa prétention à pouvoir dire le réel.
D’après Christian Prigent, Une erreur de la nature, Editions P.O.L. Et Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas, Editions Cadex.
Avec Stéphane Keruel (voix) et Edwige Fouquet (voix et saxophone). Contribution à la mise-en-scène de Lionel François et Magali Perrinet.
Durée : 1 heure. A partir de 12 ans accompagné. Place à l’unité : 10 Euros.
À La Station théâtre (l’or noir de la langue) 1 route de Rennes 35520 La Mézière (12 km au nord de Rennes). Le public est accueilli à partir de 19h30 et les réservations se font par mail à lastationtheatre@gmail.com ou par téléphone au 06 41 56 47 01. Attention : petite jauge de 50 places. Lien internet :

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Si, dit Baptiste un doigt pointé vers le coteau, viennent de là-haut comme des petits morceaux de rires. »
Pierre Autin-Grenier
Un cri

Carnets du graphomane Premières poésies (1950-1955) Tacatam Blues En avant l’enfanfare ! Petit Traité d’éducation lubrique (édition 2010) Le Sentiment de la nature Lettre d’Afrique à une jeune fille morte C’est des poèmes ? L’Errance, la dérive, la trace Fin’ Amor Le Bec de la plume Poèmes et lettres d’amour L’Etoffe des Corps Profondeur du champ de vol La Toile de la foraine - Lyon : portrait Le Chant du destin L’Oiseau de nulle part Dans le vent du chemin Les Madones du trottoir Petit traité d’éducation lubrique Stilb suivi de Iréniques Les Visages et les voix Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) Si petits les oiseaux Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Où qu’on va après ? Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Le Vent du dehors Le Congrès d’automne De purs désastres, édition aggravée