Actualité Décès de Pierre Autin-Grenier

, par Hélène Boinard


C’est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès de Pierre Autin-Grenier, qui nous a quittés le samedi 12 avril 2014 à Lyon. Nous nous associons à la peine de sa femme Aline et de ses nombreux amis.
Mourir ne dure jamais très longtemps, vivre, guère plus. (Jours anciens)

C’est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès de Pierre Autin-Grenier, qui nous a quittés le samedi 12 avril 2014 à Lyon. Nous nous associons à la peine de sa femme Aline et de ses nombreux amis.

Mourir ne dure jamais très longtemps, vivre, guère plus. (Jours anciens)

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Il vaudrait mieux mourir avant d’aimer et d’être aimé, je me dis ça quelquefois. Ce ne serait pas forcément plus facile, mais peut-être un peu, je ne sais pas ? »
Dominique Fabre
Le Perron

La Ville autour Premières poésies (1950-1955) Vladivostok, aller simple Valleuse L’Enfance est mon pays natal L’Insu Colomb, Cortez & Cie Un habitué des courants d’air Où patiente la lumière La Close Profondeur du champ de vol Circé ou Une agonie d’insecte Les Explorateurs Arènes 42 La Poignée de porte Le Taureau, la rose, un poème Faire des études pour être mendiant Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Les Choses n’en font qu’à leur tête L’Indifférent Petits bonheurs Le Pôle magnétique Chroniques d’un promeneur assis Un éditeur... Voilà ! Lavoir de toutes les couleurs Dans le vent du chemin Le Sentiment de la nature Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova Mange-Matin Le Sens du toucher