Premières poésies (1950-1955) Marcelin Pleynet

Publication 1987
Ouvrage épuisé

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« C’est une émeute, avait dit l’un des hommes. Un soulèvement populaire, avait ajouté l’autre. Les carabiniers du village avaient fini par se décider à venir voir ce qui se passait. Ils avaient aidé les deux hommes à remonter dans leur autocar qui s’était enfui. À Santa Maria di Momentana, les maçons avaient achevé de monter le mur de briques. La Madonna était cloîtrée, hiératique. En bas, trois femmes caressaient l’enfant sous la robe qui frémissait. Le printemps était là en cette année 1944. »
Michaël Glück
L’Enceinte

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Tu me libellules Le Taureau, la rose, un poème Casanova et la belle Montpelliéraine On disait La Guerre entre les arbres L’Incomparable promenade Un cri Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Erratiques Le Barillet : variations dramatiques T2 En herbe Les Visages et les voix Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) L’Existence poétique Faire des études pour être mendiant Un oursin L’Absent Carnets des solitudes Crobards et mounièques L’Œil tourné Chambre de feuilles Corps antérieur La Nuit du libertin Solaire Mange-Matin L’Indifférent Mobilis in mobilier Les Montagnes du soir Encre Villégiatures & Cie