L’Ourlet du ciel
Jean-Marie de Crozals

publication 1999
21,00 € (19,91 € HT)

L'Ourlet du ciel, Jean-Marie de Crozals, poèmes, 10 goudrons de Daphné Brottet, coll. David, 15x21.5 cm, 168 p., 1999, ISBN : 2.913388.06.X

Présentation

L’Ourlet du ciel : là où les lèvres du monde - terre et ciel - se rejoignent, baisent l’espace temps d’une parole qui doucement s’ouvre à nous à l’intérieur de toi, ainsi disparaissant pour être, dans la forge du soufle, abandonnés à la Beauté sans appui, humus céleste, bleu incarné dans la distance des pieds à la tête ; le vent dehors coulé dans la langue, mains jointes à l’infini.

Extrait

Maintenant
En ce lieu de nulle part
Lit de notre Jouissance
Tu es nue et une
Née du Présent et de l’Amour infini
Retournant au même
L’Amour merveilleux de notre jaillissement
Immobile
Naît à l’unité et à la nudité de notre Abandon
Ainsi
En sa limpidité détachée
L’Amour au Monde
Ni vivant ni mort
Ne demande plus rien au Monde
Ni à quoi que ce soit
Ni à qui que ce soit
Tout s’accomplissant
À la perfection
Dans le dénuement de la Lumière

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Aucun visage ne paraissait jamais aux wagons. Le train bleu n’avait pas de fenêtres.
La glace voilait tout. »
Pierre Cendors
Le Voyageur sans voyage

Le plasticien

La Collection

L’Appétit de Don Juan Où qu’on va après ? Stilb suivi de Iréniques Non lieu provisoire Sillages Tectonique des femmes Chroniques d’un promeneur assis Nuitamment L’Incomparable promenade La Mort de Woyzeck Un éditeur... Voilà ! Profondeur du champ de vol Pleine lucarne Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Dans les jardins mouillés Les Eaux noires Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Quatre écoutes du tonnerre Cheminement vers le rien Triptike Fragments d’un meurtre De purs désastres, édition aggravée Le Congrès d’automne La Tombe d’un jeu d’enfant Bavard au cheval mort et compagnie La Peur et son éclat Matière du temps 2 La Poignée de porte Rien qui porte un nom Rire parmi les hirondelles