L'auteur
Harpman Jacqueline

Présentation

Jacqueline Harpman est née le 5 juillet 1929 à Etterbeek (Belgique). En avril 1940, elle quitte avec sa famille Bruxelles pour aller vivre au Maroc. Ils resteront là-bas plus de cinq ans. Lors de l’invasion de la Belgique, sa grand-mère, son frère ainsi que d’autres membres de sa famille sont déportés en Allemagne d’où ils ne reviendront jamais. Elle rentre à Bruxelles en 1945-46 et s’inscrit ensuite en médecine à l’Université Libre de Bruxelles. En 1950, atteinte de tuberculose, elle passe 21 mois au sanatorium universitaire d’Eupen. Elle s’adonne à l’écriture et achève son premier roman Les Jeux dangereux, qui n’est jamais sorti des cartons.
Elle échoue à ses examens en 1953 et s’adonne alors totalement à l’écriture. En parallèle, elle s’occupe d’émissions radiophoniques sur le cinéma et de critiques théâtrales. Déçue par la nouvelle politique de sa maison d’édition, Jacqueline Harpman arrête d’écrire et entame à l’Université Libre de Bruxelles des études de psychologie. En 1980, elle se consacre, en tant que psychanalyste confirmée, à l’interprétation de cas et rédige des articles pour la « Revue Belge de psychanalyse ». Tout en poursuivant ses activités de psychanalyste, elle se remet à l’écriture. Ses romans sont aujourd’hui traduits dans plusieurs langues.

Bibliographie

- Mes Œdipe, Éd. Le Grand Miroir, 2006
- Le Passage des éphémères, Éd. LGF, 2006
- Du côté d’Ostende, Éd. Grasset, 2006
- En toute impunité, Éd. Grasset, 2005
- Jusqu’au dernier jour de mes jours, Éd. Labor, 2004
- La Forêt d’Ardenne, Éd. Le grand miroir, 2004
- Le Placard à balais, Éd. Le grand miroir, 2003
- Le Temps est un rêve, Éd. Le Grand miroir, 2002
- La Dormition des amants, Éd. Grasset, 2002
- La Vieille dame et moi, Éd. Le Grand miroir, 2001
- Ève et autres nouvelles, Éd. Espace nord, 2001
- En quarantaine, Éd. Mille et une nuits, 2001
- Le Véritable amour, Éd. Ancrage, 2000
- Récit de la dernière année, Éd. Grasset, 2000
- Dieu et moi, Éd. Mille et une nuits, 1999
- L’Orage rompu, Éd. Grasset, 1998
- Orlanda, Éd. Grasset, 1996
- Moi qui n’ai pas connu les hommes, Éd. Stock, 1995
- Le Bonheur dans le crime, Éd. Stock, 1993
- La Lucarne, Éd. Stock, 1992
- La Plage d’Ostende, Éd. Stock, 1991
- La Fille démantelée, Éd. Stock, 1990
- La Mémoire trouble, Éd. Gallimard, 1987
- Les Bons sauvages, Éd. Julliard, 1966
- L’Apparition des esprits, Éd. Julliard, 1960
- Brève Arcadie, Éd. Julliard, 1959
- L’Amour et l’acacia, Éd. Julliard, 1958


Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Franck, Victorine et leurs enfants sont présentés devant le juge. La présence des enfants émeut tout le monde, jusqu’aux policiers de la PAF, dont l’un fait jouer Shanee, trois ans, avec l’étui de son pistolet. Le même fabrique des avions en papier dans le hall du tribunal pour la petite fille et répète, alors que je porte l’enfant dans mes bras et la berce : c’est une honte de voir ça, comment on traite les gens. Aujourd’hui, 16 septembre, Franck est parti au Congo. »
Marie Cosnay
Entre chagrin et néant

Aux éditions Cadex