Goutte d’eau Jean-Pierre Chambon

Publication 2002
7,50 EUR (7,11 EUR HT)

Goutte d'eau, Jean-Pierre Chambon, conte, calligraphie de Shan Shan, coll. L'Anthrope, 12x16.5 cm, 32 p., 2002, ISBN : 2.913388.26.4

Présentation

C’est un conte cristallin, limpide. Nous sommes en Chine où le Prince Li s’éprend d’une jeune fille. La jalousie du prince l’entraîne à enfermer la princesse dans son palais, ou, plus exactement, dans une maquette de son palais où tout y compris la nature a été réduit aux dimensions de la minuscule princesse. Dans ce petit palais, la princesse voudrait, comme le prince Li, posséder elle aussi une maquette de la maquette... Mais comment faire pour réduire encore les plantes, les arbres, les fleurs ? Le Prince Li envoie quatre hommes chercher chacun le plus grand magicien de l’Empire.
On va d’enchantements en enchantements dans ce conte ciselé comme un diamant. La peur de vieillir, la beauté éternelle, la possession et l’amour tissent ici une fable aux profonds éclats.

Extrait

Un premier magicien brisa le cercle de l’assemblée, qu’il salua, et sans autre préambule, il enfonça un doigt dans le sol. Lorsqu’il se releva, surgit une source.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« C’est une émeute, avait dit l’un des hommes. Un soulèvement populaire, avait ajouté l’autre. Les carabiniers du village avaient fini par se décider à venir voir ce qui se passait. Ils avaient aidé les deux hommes à remonter dans leur autocar qui s’était enfui. À Santa Maria di Momentana, les maçons avaient achevé de monter le mur de briques. La Madonna était cloîtrée, hiératique. En bas, trois femmes caressaient l’enfant sous la robe qui frémissait. Le printemps était là en cette année 1944. »
Michaël Glück
L’Enceinte

Le plasticien

La Collection

C’est des poèmes ? Ils Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova La Halte belge Coquerets et coquerelles Résidences secondaires Pour apprendre la paix à nos enfants Cheminement vers le rien Le Congrès d’automne Ouverture du cri L’Imaginaire & Matières du seuil La Ville est mosaïque Dits d’elle Fragments d’un meurtre Course libre La Toile de la foraine - Lyon : portrait Le Sentiment de la nature Couleur jardin Avec des ailes Tu me libellules Le Jour se lève encore Où patiente la lumière Carnets respiratoires Triptike Les Macchabs vites Où qu’on va après ? À la Dublineuse L’Existence poétique Un éditeur... Voilà ! 33 Voix