L'auteur
Chambon Jean-Pierre

Présentation

Jean-Pierre Chambon est né en 1953 à Grenoble, où il travaille comme jounaliste. Il a co-animé la revue Voix d’encre entre 1991 et 2002. Quelques-uns de ses poèmes ont été traduits en espagnol, portugais, italien, russe, polonais, hongrois, bulgare, arabe.

Pour en savoir plus sur son œuvre, on peut consulter le « Dictionnaire de poésie de Baudelaire à nos jours », PUF, 2001.

Bibliographie

- Méditation sur un squelette d’ange, avec Michaël Glück, L’Amourier, 2004
- Sur un poème d’André du Bouchet, dessins de Jean-Gilles Badaire, éd. Jacques Brémond, 2004
- Assombrissement, dessins de Béatrice Englert, L’Amourier, 2001
- Un chant lapidaire, photographies de Jacques Milan, Voix d’Encre, 1995
- Le Roi errant, Gallimard, 1995 (prix Yvan Goll 1996)
- Fragments d’épreuves, encre d’Olivier Ferrieux, Le Verbe et l’empreinte, 1992
- Le Territoire aveugle, Gallimard, 1990
- Le Corps est le vêtement de l’âme, photographies de Tristan Valès, Comp’Act, 1990, rééd. 1993
- Les Mots de l’autre, avec Charlie Raby, encres de Raphaëlle George, Le Castor astral, 1986
- Matières de coma, Ubacs, 1984
- Evocation de la maison grise, dessins de Holley Chirot, Le Verbe et l’empreinte, 1981


5 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Le lévrier : rien de bien haut, mais tout ce galbe donne le vertige (et la désagréable impression de forniquer sur un meuble Louis XV). »
Pierre Senges
Zoophile contant fleurette

Moulin JacquesNadaus DanielVerheggen Jean-PierreNouwynck IsabelleArthaud ChristianReynier YvesSpilmont Jean-PierreMarembert AmandineHanrez PaulKoch ErikJosse JacquesDeblé ColetteSarthou ClaudeLiskaFéret FrançoisFourcassié SylvainFéron JeanMoreau BernardLewigue Borghesi GraziellaGodel VahéChopin FlorentDreyfus ArianePrigent ChristianSimon HervéDebeire ÉvelyneFabbri RobertViannay MoniqueNegri MarcGuillou Yvon
Circé ou Une agonie d’insecte Goutte d’eau Stilb suivi de Iréniques L’Italien Le Vingt-deux octobre Le Faraud séant Mi-ville mi-raisin Le Réel Avec des ailes L’Impossible Manque Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) Le Voyageur sans voyage Vladivostok, aller simple L’Indifférent L’Etoffe des Corps La Ville autour Les Madones du trottoir gLoire(s) C’est papa qui conduit le train Triptike La poésie est facile L’Oiseau de nulle part Non lieu provisoire Pleine lucarne L’Alimentation générale de Tombouctou Les Chiens du vent En avant l’enfanfare ! Presque le bonheur L’Enfance est mon pays natal Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte