L'auteur
Chambon Jean-Pierre

Présentation

Jean-Pierre Chambon est né en 1953 à Grenoble, où il travaille comme jounaliste. Il a co-animé la revue Voix d’encre entre 1991 et 2002. Quelques-uns de ses poèmes ont été traduits en espagnol, portugais, italien, russe, polonais, hongrois, bulgare, arabe.

Pour en savoir plus sur son œuvre, on peut consulter le « Dictionnaire de poésie de Baudelaire à nos jours », PUF, 2001.

Bibliographie

- Méditation sur un squelette d’ange, avec Michaël Glück, L’Amourier, 2004
- Sur un poème d’André du Bouchet, dessins de Jean-Gilles Badaire, éd. Jacques Brémond, 2004
- Assombrissement, dessins de Béatrice Englert, L’Amourier, 2001
- Un chant lapidaire, photographies de Jacques Milan, Voix d’Encre, 1995
- Le Roi errant, Gallimard, 1995 (prix Yvan Goll 1996)
- Fragments d’épreuves, encre d’Olivier Ferrieux, Le Verbe et l’empreinte, 1992
- Le Territoire aveugle, Gallimard, 1990
- Le Corps est le vêtement de l’âme, photographies de Tristan Valès, Comp’Act, 1990, rééd. 1993
- Les Mots de l’autre, avec Charlie Raby, encres de Raphaëlle George, Le Castor astral, 1986
- Matières de coma, Ubacs, 1984
- Evocation de la maison grise, dessins de Holley Chirot, Le Verbe et l’empreinte, 1981


5 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Ce n’est pas moi qui risquait de la combler jusqu’à la faire exister. Je préfère me tenir sur le seuil, caresser les corps plutôt que les posséder. »
Jean-Claude Hauc
L’indifférent

Dreyfus ArianeGellé AlbaneCagnard DominiqueBeeckman LéoRenard ThierrySilvain PierreJaboulay HenriClaudé AnnickMakoLegrand MarieGrojnowski OlivierMingarelli HubertRebaud DavidGlück MichaëlGarralon ClaireRouzeau ValérieBrossard NicoleChopin FlorentRaphanel GenevièveNegri MarcSalvayre LydieChavent Jean-PaulLenglet MaudFéret FrançoisMonory JacquesGabriel PierreGrenouilleau SophieMoreau Jean-DavidWarnant GeorgeHeld Jacqueline
Le Bel aujourd’hui Matière du temps 2 Le Chant du destin Maélo L’Errance, la dérive, la trace Tectonique des femmes Fragments d’un meurtre Ouverture du cri Des sourires et des pommes Monsieur l’évêque avec ou sans mitre Un rossignol sur le balcon Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime La Chambre bouleversée Insensément ton corps Stilb suivi de Iréniques Dans les jardins mouillés Le Sens du toucher Variations sur des carnets Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) Ils Les Choses n’en font qu’à leur tête Résidences secondaires Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova Mange-Matin Ciel inversé 1 Toro L’Indifférent Mi-ville mi-raisin L’Existence poétique Le Perron