L’Errance, la dérive, la trace Vahé Godel

Publication 1998
9,50 EUR (9,00 EUR HT)

L'Errance, la dérive, la trace, Vahé Godel, aphorismes, 2 gravures de Graziella Borghesi, coll. Marine, 15x21.5 cm, 48 p., 1998, ISBN : 2.905910.97.6

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« La porte s’ouvre, un cardinal et un mannequin l’effleurent. Le coude de la jeune fille laisse une traînée de poudre sur sa manche renardée, c’est dimanche et pourtant les anges vomissent des arcs-en-ciel. Elle s’engouffre, presse le bouton 4. La porte s’ouvre, le silence l’affleure. »
Chloé Delaume
Sillages (Suite 411)

L’auteur

Le plasticien

La Collection

C’est des poèmes ? Les Visages et les voix Nuitamment Dans les jardins mouillés Le Taureau, la rose, un poème Carnets du graphomane Petit traité d’éducation lubrique Le Bruissement des mots Un alibi de rêve Mange-Matin Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Un oursin Colomb, Cortez & Cie L’Italien Stilb suivi de Iréniques Ouverture du cri L’Impossible Manque Lavoir de toutes les couleurs Une cigale dans la tête On disait Monsieur l’évêque avec ou sans mitre La Mort de Woyzeck La hulotte n’a pas de culotte Les Macchabs vites Goutte d’eau Le Bel aujourd’hui L’Enfant sur la branche L’Errance, la dérive, la trace L’Evolution des paysages L’Etoffe des Corps