Les Visages et les voix Patrick Laupin

Publication 1991
Ouvrage épuisé

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« La porte s’ouvre, un cardinal et un mannequin l’effleurent. Le coude de la jeune fille laisse une traînée de poudre sur sa manche renardée, c’est dimanche et pourtant les anges vomissent des arcs-en-ciel. Elle s’engouffre, presse le bouton 4. La porte s’ouvre, le silence l’affleure. »
Chloé Delaume
Sillages (Suite 411)

L’auteur

La Collection

Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Toro L’Enceinte Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Arènes 42 Friches L’Ombre nue Capitaine des myrtilles C’est des poèmes ? La poésie est facile Tectonique des femmes Crobards et mounièques Pays simple Valleuse Erratiques Le Congrès d’automne Maintenant la nuit La Liesse populaire en France La Mort est en feu La hulotte n’a pas de culotte La Nuit du libertin Chants de la tombée des jours Petit traité d’éducation lubrique Mi-ville mi-raisin Premières poésies (1950-1955) Musée de l’os et de l’eau L’Ordinaire, la métaphysique L’Indifférent C’est papa qui conduit le train Rimbaud, la tentation du soleil