Quatre écoutes du tonnerre Philippe Lekeuche

11,50 EUR (10,90 EUR HT)

Quatre écoutes du tonnerre, Philippe Lekeuche, récit, gouache d'Isabelle Nouwynck, co-édition avec Les Éperonniers, coll. L'Ostiaque, 13x19 cm, 96 p., 1990, ISBN : 2.905910.17.8

Présentation

Je me suis soulevé au-dessus de toi et de moi. Le Je et le Tu prirent fin. La chute sera certaine, nous retomberons dans les mots. Chacun aura le sien. Nous retrouverons nos corps. Tu riras. Il y aura un livre, c’est inévitable...

Par ce texte, je voulais dire quelque chose de vrai, de véridique pour une fois. D’insupportable. Je me suis risqué à mourir, à vivre. J’ai osé prendre la parole, quitte à me faire bannir de la Cité. Que le “frère humain” qui pérégrinera jusqu’au bout de ce texte, sache que le même salut nous exulte, nous exallte et nous sauve.
- P.L.

Extrait

(...) Tu disais : attention, le texte s’articule, il y a des sens qui vont te prendre ! Je regardais autour : je ne voyais que ton air, que ta face d’ange. Je m’agrippais à ta figure, j’essuyais la surface de tes yeux, te gommais du visible. Rien n’y fit ! Je le sus : ton absence me rendait l’âme, la sagesse me gagna. Je perdais cependant l’Esprit, la folie nécessaire. A nouveau, tout se versait dans le solide.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Franck, Victorine et leurs enfants sont présentés devant le juge. La présence des enfants émeut tout le monde, jusqu’aux policiers de la PAF, dont l’un fait jouer Shanee, trois ans, avec l’étui de son pistolet. Le même fabrique des avions en papier dans le hall du tribunal pour la petite fille et répète, alors que je porte l’enfant dans mes bras et la berce : c’est une honte de voir ça, comment on traite les gens. Aujourd’hui, 16 septembre, Franck est parti au Congo. »
Marie Cosnay
Entre chagrin et néant

L’auteur

Le plasticien

La Collection

C’est l’Eté Le Pôle magnétique Cheminement vers le rien L’Errance, la dérive, la trace L’Italien Carnets des solitudes En toutes circonstances La Mort est en feu Toboggans des maisons L’Ombre nue Où patiente la lumière Stabat Mater Colomb, Cortez & Cie Poèmes poids plume Carnets respiratoires Bavard au cheval mort et compagnie Le Faraud séant Erratiques Fragments d’un désastre L’Etoffe des Corps Ombres classées sans suite Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Matière du temps 1 Si petits les oiseaux Un cri Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas L’Enceinte Un oursin Villégiatures & Cie La hulotte n’a pas de culotte