Le plasticien
Badaire Jean-Gilles

Présentation

Né en 1951 à Bourges, le peintre Jean-Gilles Badaire est aussi un écrivain (publié par nos soins et ceux de Fata Morgana). Son travail avec des écrivains comme Lokenath Bhattacharya, François Augiéras, Zéno Bianu, Joël Vernet, Marc Blanchet, etc, en ont fait un peintre très apprécié du monde littéraire.

7 Ouvrages aux éditions Cadex

  • Faire des études pour être mendiant
    Jean-Gilles Badaire
    2001
    7,50 €
  • L’Enfance est mon pays natal
    Joël Vernet
    2000
    Ouvrage épuisé
  • La Guerre entre les arbres
    Jacques Abeille
    1997
    7,50 €
  • La Mort est en feu
    Joël Vernet
    1995
    7,50 €
  • La Peur et son éclat
    Joël Vernet
    1995
    9,50 €
  • Lettre d’Afrique à une jeune fille morte
    Joël Vernet
    13,00 €
  • Rien qu’une ombre inventée
    Lionel Bourg
    1998
    15,00 €

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« doré roux
printemps roux
vu le loup
sexe roux »
James Sacré
Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime

Raphanel GenevièveRoche MauriceViannay MoniqueNouwynck IsabelleLekeuche PhilippeGarralon ClaireMakoVoigt ChristineVernet JoëlMagnus TeddyParaggio Jean-PierreAquindo SergioTaris JacquesAlmerge JacquesMoulin JacquesRitman SergeLeick JoëlAbeille JacquesDobzynski CharlesFabbri RobertBrulet GillesLenglet MaudJégou Alain Griot-Cullafroz BernadetteOuters Jean-LucFaye ÉricSalvayre LydieLiskaLaupin PatrickMarchal Philippe
La Peur et son éclat L’Ordinaire, la métaphysique Monsieur l’évêque avec ou sans mitre Le Pôle magnétique Marie-Gasparine Cheminement vers le rien À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) L’Enfance est mon pays natal Fin’ Amor Non lieu provisoire C’est des poèmes ? Carnets du graphomane L’Œil tourné Le Jour se lève encore Colomb, Cortez & Cie La Source Petit traité d’éducation lubrique Ils Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Musée de l’os et de l’eau L’Absent Mobilis in mobilier Mange-Matin Dans le vent du chemin Le Bel aujourd’hui Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Carnets des solitudes Ouverture du cri Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas Le Chat