Le plasticien
Lunal Serge

Présentation

Peintre né le 2 juin 1946 à Montpellier, il a vécu et travaillé à Nîmes, avant de s’installer au Grau-du-Roi.
Sa peinture se fonde sur le geste ample et la matière richement colorée. L’impression d’une vie organique jaillit de la toile ou des installations, peintures à trois dimensions qu’il réalise.
Les peintures de Serge Lunal frappent par la gestualité dansée-lente du geste coloré qui emporte le passage des pigments dans une liquidité à la fois noyante et tendue d’arabesques rompues ou ponctuée de signes aléatoires. La surface peinte est animée par des effets de superpositions, d’hésitations, de dérapages rapides d’une forme colorée à une autre. Mais cette visibilité immédiate n’efface pas la suggestion, dans l’espace qui s’offre à nous, d’un “objet” comme retiré et pourtant affleurant sans cesse sous les champs de couleurs agitées par sa pression. (Christian Prigent)
Ses oeuvres sont consultables en permanence à la librairie du Carré d’Art, Musée d’Art contemporain, Nîmes.
Il nous a quitté en 2016.

4 Ouvrages aux éditions Cadex

  • À la Dublineuse
    Christian Prigent
    2001
    23,00 €
  • Ciel inversé 1
    Fabienne Courtade
    1997
    13,00 €
  • Erratiques
    Jean-Claude Hauc
    1985
    Ouvrage épuisé
  • Labyrinthe
    Jean-Pierre Chambon
    2007
    7,50 €

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Si, dit Baptiste un doigt pointé vers le coteau, viennent de là-haut comme des petits morceaux de rires. »
Pierre Autin-Grenier
Un cri

Fourcassié SylvainDalemans JeanMingarelli HubertMaccheroni HenriVernet JoëlLacroix PaulFriedrich DominiqueGabriel PierreFederman RaymondPerret RodolpheCourtade FabienneOjog ElenaSarthou ClaudeRitman SergeLegrand MaudHanrez MarcDècle ChristinePersini JacquelineChamplong YohannMoreau Jean-DavidRouzé StéphaneSautou ÉricMerlet AnahFéron JeanSacré JamesMakoIsnard VivienLouis-Combet ClaudeDubost LouisDelaroyère Thierry
Labyrinthe Faire des études pour être mendiant Le Barillet : variations dramatiques T2 On disait Stabat Mater Dans les jardins mouillés La Tombe d’un jeu d’enfant La Ville autour Tacatam Blues Fragments d’une ville fantôme Friches Sillages La hulotte n’a pas de culotte Pour mon ours blanc Le Bec de la plume Cheminement vers le rien La Couleur tensive Erratiques Marie-Gasparine Maélo Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) Tiens bon la rampe Les Montagnes du soir La Langue et ses monstres La poésie est facile Une cigale dans la tête Le Jour se lève encore Valleuse Non lieu provisoire Lavoir de toutes les couleurs