Le plasticien
Lunal Serge

Présentation

Peintre né le 2 juin 1946 à Montpellier, il a vécu et travaillé à Nîmes, avant de s’installer au Grau-du-Roi.
Sa peinture se fonde sur le geste ample et la matière richement colorée. L’impression d’une vie organique jaillit de la toile ou des installations, peintures à trois dimensions qu’il réalise.
Les peintures de Serge Lunal frappent par la gestualité dansée-lente du geste coloré qui emporte le passage des pigments dans une liquidité à la fois noyante et tendue d’arabesques rompues ou ponctuée de signes aléatoires. La surface peinte est animée par des effets de superpositions, d’hésitations, de dérapages rapides d’une forme colorée à une autre. Mais cette visibilité immédiate n’efface pas la suggestion, dans l’espace qui s’offre à nous, d’un “objet” comme retiré et pourtant affleurant sans cesse sous les champs de couleurs agitées par sa pression. (Christian Prigent)
Ses oeuvres sont consultables en permanence à la librairie du Carré d’Art, Musée d’Art contemporain, Nîmes.
Il nous a quitté en 2016.

4 Ouvrages aux éditions Cadex

  • À la Dublineuse
    Christian Prigent
    2001
    23,00 €
  • Ciel inversé 1
    Fabienne Courtade
    1997
    13,00 €
  • Erratiques
    Jean-Claude Hauc
    1985
    Ouvrage épuisé
  • Labyrinthe
    Jean-Pierre Chambon
    2007
    7,50 €

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« le géranium se balance en infusette au-dessus de ta tête prêt à à tremper ses feuilles dans ta tasse »
Amandine Marembert
Toboggans des maisons

Moulin JacquesPirotte Jean-ClaudeLison-Leroy FrançoiseChambon Jean-PierreAutin-Grenier PierreBrianti JacquesLunal SergeOuters Jean-LucJimenez AlfonsoAlloy MarieGarcin, ChristianFortemps VincentPruvost BernardGuillou YvonGlück MichaëlNadaus RolandDezeuze DanielDíaz-Ronda LeónMarembert AmandineHanrez MarcDesmée MariaDanjoux BrunoGrojnowski OlivierDreyfus ArianeBobillot Jean-PierreFabbri RobertCosnay MarieFaye ÉricClaudé AnnickKahriman Çagdas
Toro Fragments d’un meurtre Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova Fidèles félidés L’Indifférent Le Vingt-deux octobre L’Evolution des paysages Stilb suivi de Iréniques Les Madones du trottoir Insensément ton corps L’Œil tourné Friches Bavard au cheval mort et compagnie Colomb, Cortez & Cie La Chambre bouleversée L’Errance, la dérive, la trace Villégiatures & Cie Le Bruissement des mots Le Bec de la plume Tu me libellules Un alibi de rêve Une clarté de passage Où qu’on va après ? Le Faraud séant Résidences secondaires Rien qui porte un nom L’Enfance est mon pays natal Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) Carnets des solitudes Chants de la tombée des jours